AccueilEn continuJusticeProcès Rossy Mukendi...

Procès Rossy Mukendi : La commissaire supérieure adjointe Carine Lokeso soutient son innocence quant à l’infraction aux consignes.

Le procès Rossy Mukendi a connu un nouveau rebondissement ce jeudi 9 février lors d’une audience publique devant la Haute cour militaire. Les avocats de la commissaire supérieure adjointe Carine Lokeso ont visualisé les vidéos de la parade menée par le chef de la police de Kinshasa, Sylvano Kasongo, le 24 février 2018, la veille de la marche organisée par le Comité Laïc de Coordination au cours de laquelle Rossy Mukendi a été tué. Les avocats de Mme Lokeso considèrent que Sylvano Kasongo avait donné une consigne générale à tous les policiers de ne pas utiliser les munitions létales et non une consigne particulière à Mme Lokeso, ce qui la disculperait de l’accusation de violation de consigne.

L’avocat de Mme Lokeso, Maître Jean Marie Anzelia, a déclaré à ACTUALITE.CD : « La grande question était celle de savoir si la consigne était d’ordre général ou particulier. Dans la décision de renvoi, on parlait de consignes particulières, mais en visualisant les images, il s’agit de consignes générales. Il y a déjà une contradiction avec l’arrêt. Le prévenu principal n’est pas poursuivi pour violation des consignes, comment le prévenu secondaire, qui est ma cliente Carine, pourrait être poursuivi pour violation des consignes ? Dans ce cas, il faut écarter l’incrimination de violation de consigne. Nous restons avec le meurtre et nous débattrons à ce sujet. »

L’affaire a été renvoyée au jeudi 16 février prochain pour statuer sur la deuxième prévention, qui est celle du meurtre.

Rossy Mukendi, âgé de 36 ans et initiateur du Collectif 2016, avait été tué par balle le 25 février 2018 lors d’une manifestation organisée par les laïcs catholiques pour exiger des élections crédibles. Il était diplômé en relations internationales à l’Université pédagogique nationale (UPN) et travaillait en tant qu’assistant à la même université.

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Rencontre proposée entre Tshisekedi et Kagame pour la crise des réfugiés

Le 20 juin, Journée internationale des réfugiés, Dieudonné Musagalusha, coordonnateur du panel des experts de la société civile, a appelé à une rencontre entre les présidents Félix Tshisekedi de la République démocratique du Congo et Paul Kagame du Rwanda

Solidarité avec les réfugiés : le message de Patien Sayiba Tambwe

Aujourd'hui, la Journée Mondiale du Réfugié est célébrée sous le thème : « Pour un monde qui accueille les personnes réfugiées. » Ce message appelle à la solidarité envers les millions de réfugiés à travers le globe, et particulièrement en République Démocratique du Congo.

La RDC interdit le ravitaillement en carburant des véhicules burundais à la frontière de Kavimvira

Le service de migration de la République Démocratique du Congo a pris une mesure radicale en interdisant aux véhicules portant l’immatriculation burundaise de traverser la frontière congolaise pour se ravitailler en carburant à la frontière de Kavimvira, à Uvira (Sud-Kivu)...