Réunion d’urgence à Kinshasa...

Des ministres de la santé de onze pays africains se réunissent à Kinshasa pour une urgence face aux épidémies de Mpox. Ils visent à améliorer la coopération pour contenir la propagation du virus, qui s'intensifie notamment à l'est de la RDC. Cette rencontre est soutenue par le président Tshisekedi et précède une session ministérielle importante.

Trois raisons d’opter pour...

Le cuivre, précieux dans la construction, la plomberie et la médecine, gagne en popularité grâce à sa durabilité contre la corrosion et sa longue durée de vie sans maintenance complexe. Facile à entretenir et entièrement recyclable, ce matériau est aussi écologique, permettant de diminuer l'empreinte carbone.

Kinshasa et Belgrade renforcent...

La République Démocratique du Congo et la Serbie intensifient leur coopération, notamment dans l'éducation et la science, lors d'une rencontre à Kinshasa entre leurs vice-Premiers ministres. La Serbie soutient l'intégrité territoriale de la RDC et prône le règlement des conflits par la négociation. Ce partenariat se développe alors que la RDC diversifie ses alliances pour sa stabilité et son développement.

Menkwo : Incursion meurtrière...

L'attaque de miliciens Mobondo à Menkwo, malgré un accord de paix, questionne son efficacité et l'engagement des groupes armés. La violence répétée défiant l'autorité étatique et les efforts de stabilisation au Maï-Ndombe réclame une stratégie de sécurité renouvelée pour protéger les citoyens et assurer une paix durable.
AccueilA la UneRDC : L'Archevêque...

RDC : L’Archevêque de Kinshasa dénonce le rôle troublant de la classe politique dans le conflit du Maï-Ndombé

Dans la province de l’ouest de la RDC, le Maï-Ndombé, un conflit intercommunautaire fait rage depuis juin 2022 et a déjà causé la mort d’au moins 300 personnes, selon l’ONG Human Rights Watch. Le cardinal Fridolin Ambongo, Archevêque de Kinshasa, dénonce une « manipulation politique » entourant ce conflit. Selon lui, ce sont les politiciens de Kinshasa qui attisent les flammes entre les populations, motivés par leurs intérêts politiques et économiques.

En République démocratique du Congo (RDC), les évêques catholiques ont indirectement accusé, dans un message daté du 21 mai 2023, les responsables politiques d’instrumentaliser le conflit intercommunautaire dans la région de Maï-Ndombé, située à l’ouest de la RDC.

Les violences, qui ont débuté en juin 2022 dans le territoire de Kwamouth suite à un différend foncier, ont déjà causé la mort d’au moins 300 personnes, selon Human Rights Watch.

Depuis lors, elles se sont propagées aux provinces voisines de Kwilu et de Kwango, atteignant finalement la commune de Maluku, à l’entrée de Kinshasa. Cette situation suscite une grande inquiétude chez les évêques de la région, qui se sont récemment réunis à Kenge.

Le cardinal Fridolin Ambongo, Archevêque de Kinshasa, s’est rendu auparavant dans le territoire de Kwamouth, dans le Kwilu et dans le Kwango afin de comprendre les véritables causes de ce conflit.

« Ce conflit a commencé par un petit différend foncier qui aurait pu être rapidement résolu », affirme-t-il. « Nous attirons l’attention sur le rôle troublant de la classe politique ici à Kinshasa. Ce conflit, qui a pris une tournure dramatique avec de nombreuses pertes en vies humaines et de souffrances pour la population, est le fruit d’une manipulation politique. »

Le cardinal Fridolin Ambongo poursuit en disant : « Il s’agit d’un conflit qui a commencé par un petit différend foncier, mais cette question aurait pu être réglée immédiatement par les autorités compétentes. Malheureusement, cela a été négligé, et ce qui était au départ un petit problème s’est transformé en un incendie colossal. C’est pourquoi nous avons intitulé notre message : ‘Retirez vos mains ensanglantées de nos provinces’. »

Il conclut en affirmant : « Le peuple sur le terrain ne pose aucun problème, ce sont les politiciens de Kinshasa qui attisent les flammes entre les populations, motivés par leurs intérêts politiques et économiques. Tout cela est en jeu. »

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Réunion d’urgence à Kinshasa pour contrer la propagation du Mpox en Afrique

Des ministres de la santé de onze pays africains se réunissent à Kinshasa pour une urgence face aux épidémies de Mpox. Ils visent à améliorer la coopération pour contenir la propagation du virus, qui s'intensifie notamment à l'est de la RDC. Cette rencontre est soutenue par le président Tshisekedi et précède une session ministérielle importante.

Trois raisons d’opter pour le cuivre !

Le cuivre, précieux dans la construction, la plomberie et la médecine, gagne en popularité grâce à sa durabilité contre la corrosion et sa longue durée de vie sans maintenance complexe. Facile à entretenir et entièrement recyclable, ce matériau est aussi écologique, permettant de diminuer l'empreinte carbone.

Kinshasa et Belgrade renforcent leurs liens diplomatiques et sectoriels

La République Démocratique du Congo et la Serbie intensifient leur coopération, notamment dans l'éducation et la science, lors d'une rencontre à Kinshasa entre leurs vice-Premiers ministres. La Serbie soutient l'intégrité territoriale de la RDC et prône le règlement des conflits par la négociation. Ce partenariat se développe alors que la RDC diversifie ses alliances pour sa stabilité et son développement.