AccueilA la UneMeurtre à Bashu...

Meurtre à Bashu : Un militaire appréhendé, justice en marche

Dans la région de Beni, un événement tragique a secoué la communauté locale. Un militaire a été appréhendé après avoir commis le meurtre d’un élève finaliste dans la chefferie de Bashu. Les forces armées loyalistes ont joué un rôle crucial dans cette arrestation. Dans cet article, nous vous fournirons les détails de cet incident, ainsi que les conséquences qu’il a entraînées dans la région de Beni.

Les circonstances de l’arrestation:
Le capitaine Antony Mualushayi, porte-parole du secteur opérationnel Sokola 1 Grand-Nord, a fait savoir que le soldat responsable de cet acte criminel avait été transféré aux autorités compétentes en vue de son jugement. Cette arrestation a été saluée comme une étape importante pour la recherche de justice dans cette affaire tragique. Le capitaine Mualushayi a souligné l’importance de la coopération entre l’armée et la justice pour garantir que les responsables de tels actes répondent de leurs actes devant la loi.

Dénonciation de la justice populaire:
Malheureusement, cet incident a également été marqué par un acte de justice populaire. Dans le même laps de temps, la population locale a pris en main un membre des Forces Armées de la République Démocratique

du Congo (FARDC). Le capitaine Antony Mualushayi a fermement condamné cet acte, le qualifiant de déshonorant. Il a insisté sur le fait que tous ceux qui ont participé à cet acte de violence doivent également être tenus responsables devant la justice.

Les conséquences sur la communauté:
Après le meurtre de l’élève finaliste, la vie dans la région de Bunyuka et ses environs a été gravement perturbée. Le secteur le plus touché a été celui de l’éducation. Les activités scolaires ont été paralysées, créant ainsi une situation difficile pour les élèves et les enseignants. Cette tragédie a eu un impact profond sur la communauté locale, laissant une marque indélébile dans les esprits de tous ceux qui y ont été confrontés.


L’arrestation du militaire responsable du meurtre de l’élève finaliste à Bashu est un pas important vers la justice. Cependant, cet incident tragique souligne également la nécessité de prévenir la violence et de promouvoir le respect de la loi. Il est essentiel que tous les responsables de tels actes répondent de leurs actes devant la justice. La communauté de Beni et ses environs se remettront lentement de cette tragédie, en espérant que de tels événements ne se reproduisent plus à l’avenir.

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Jacquemain Shabani entame mission sécuritaire à Goma sous haute tension

Le vice-Premier ministre et ministre de l’Intérieur, Jacquemain Shabani, a entamé ce samedi 13 juillet une mission délicate au Nord-Kivu, débutant par la ville de Goma.

RDC : L’UDPS en ébullition, Augustin Kabuya conserve le soutien de la Présidence

L'Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) est actuellement au cœur d'une tempête politique. Plusieurs membres influents et militants du parti au pouvoir réclament le départ d'Augustin Kabuya, qu'ils accusent de gestion autoritaire et de favoritisme.

Congrès de l’ONEC : Michel Victor Lessay présente le rôle de l’APLC et son bilan face aux défis de la transparence financière en RDC

Lors du Congrès de l'ONEC, Michel Victor Lessay, Coordonnateur a.i. de l'Agence de Prévention et de Lutte contre la Corruption (APLC), a souligné les efforts soutenus de la République Démocratique du Congo dans la lutte contre la corruption, la fraude et le détournement de fonds publics. Il a mis en avant les stratégies de l'APLC ainsi que ses progrès et ambitions futures...