AccueilA la UneIntégrité politique en...

Intégrité politique en péril : Le Parti de Kabund dénonce les manœuvres sinistres

Le Parti de Kabund dénonce les manœuvres suspectes du régime en place visant à compromettre l’intégrité de l’Alliance pour le Changement en y cachant des armes à feu, des munitions et des armes blanches. Cette manipulation vise à justifier des perquisitions, des accusations, des interpellations et des arrestations à l’encontre des principaux responsables du parti, dans le but ultime de sceller notre siège. Tout cela est prétexté par une prétendue collusion avec les groupes rebelles M23, présents dans la partie est du pays, où les MOBONDO menacent la province de Kinshasa. [Déclaration]

Des manœuvres suspectes du régime en place

Le Parti de Kabund tire la sonnette d’alarme face aux agissements inquiétants du régime en place. Selon des informations fiables, il semblerait que des membres du parti au pouvoir aient ourdi un plan macabre visant à compromettre notre intégrité en cachant diverses armes au sein de notre siège national, l’Alliance pour le Changement.

Une tentative de manipulation et de répression

L’objectif de ces manœuvres suspectes est clair : justifier des perquisitions, des accusations, des interpellations et des arrestations à l’encontre des principaux responsables du Parti de Kabund. En créant de prétendus liens avec les groupes rebelles M23, actifs dans la partie est du pays, les autorités espèrent donner une apparence de légitimité à leurs actions répressives.

Le prétexte fallacieux des liens avec les groupes rebelles

Le régime en place tente de faire croire que notre parti entretient une prétendue liaison avec les groupes rebelles M23. Selon eux, les MOBONDO, proches de Kinshasa, représenteraient une menace imminente pour la stabilité de la province. Cependant, il s’agit là d’un prétexte fallacieux destiné à justifier leurs manœuvres illégitimes.

Dénoncer les manipulations et préserver notre intégrité

Face à ces manœuvres suspectes, le Parti de Kabund se dresse avec fermeté pour dénoncer ces tentatives de manipulation et préserver notre intégrité. Nous ne nous laisserons pas intimider par des accusations infondées et des actions répressives illégitimes.

Appel à la vigilance et à la solidarité

En ces temps difficiles, il est essentiel que tous les défenseurs de la démocratie et des droits de l’homme restent vigilants. Nous appelons nos sympathisants, ainsi que tous les citoyens conscients, à se mobiliser pour faire échouer ce projet macabre et préserver l’avenir de notre pays.

Le Parti de Kabund condamne fermement les manœuvres suspectes du régime en place visant à compromettre notre intégrité et à réprimer notre engagement politique. Nous demeurons déterminés à défendre les valeurs démocratiques et les droits de l’homme en République démocratique du Congo. Nous appelons tous les citoyens conscients à se joindre à nous dans cette lutte pour un avenir meilleur. Ensemble, nous surmonterons ces obstacles et construirons un pays plus juste et prospère pour tous.

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Rencontre proposée entre Tshisekedi et Kagame pour la crise des réfugiés

Le 20 juin, Journée internationale des réfugiés, Dieudonné Musagalusha, coordonnateur du panel des experts de la société civile, a appelé à une rencontre entre les présidents Félix Tshisekedi de la République démocratique du Congo et Paul Kagame du Rwanda

Solidarité avec les réfugiés : le message de Patien Sayiba Tambwe

Aujourd'hui, la Journée Mondiale du Réfugié est célébrée sous le thème : « Pour un monde qui accueille les personnes réfugiées. » Ce message appelle à la solidarité envers les millions de réfugiés à travers le globe, et particulièrement en République Démocratique du Congo.

La RDC interdit le ravitaillement en carburant des véhicules burundais à la frontière de Kavimvira

Le service de migration de la République Démocratique du Congo a pris une mesure radicale en interdisant aux véhicules portant l’immatriculation burundaise de traverser la frontière congolaise pour se ravitailler en carburant à la frontière de Kavimvira, à Uvira (Sud-Kivu)...