AccueilA la UneEmmanuel Macron annonce...

Emmanuel Macron annonce 500 millions d’euros pour l’IA lors de VivaTech

Le président français, Emmanuel Macron, a fait une annonce de grande envergure lors de sa visite à VivaTech, le plus grand salon technologique européen qui se déroule à Paris jusqu’au 17 juin. Attendant avec impatience ses déclarations sur le financement de l’intelligence artificielle, Emmanuel Macron a présenté un plan de 500 millions d’euros, qui est cependant inférieur aux 1,5 milliard promis en 2018.

Un investissement de 500 millions d’euros pour l’intelligence artificielle

Emmanuel Macron a choisi le cadre de VivaTech, le grand salon technologique européen qui a ouvert ses portes le mercredi 14 juin, pour annoncer un investissement de 500 millions d’euros dans le développement de l’intelligence artificielle (IA).

Des milliers de professionnels se sont pressés dans les allées afin d’apercevoir le chef de l’État, qui a parcouru le salon pendant deux heures, suscitant un vif intérêt de la part du public.

Une allocation budgétaire revue à la baisse

Étant donné l’essor de ChatGPT et l’importance de l’intelligence artificielle, les attentes étaient élevées en ce qui concerne les annonces d’Emmanuel Macron. Cependant, il n’a finalement présenté qu’un plan de 500 millions d’euros, alors que le premier plan IA, annoncé en 2018, prévoyait un financement de 1,5 milliard d’euros. Cette réduction est justifiée par les contraintes budgétaires auxquelles le gouvernement est confronté. Les 500 millions d’euros alloués permettront la création de « cinq ou dix clusters » spécialisés dans l’IA et favoriseront l’émergence de pôles d’excellence à portée internationale.

Vers une intelligence artificielle européenne

S’exprimant en français lors de ce salon international où il a souvent utilisé la langue anglaise, Emmanuel Macron a annoncé son soutien aux grands modèles linguistiques francophones au nom de l’influence culturelle française, tout en mettant en garde contre les biais anglo-saxons dans les IA actuelles.

Le président a également plaidé en faveur d’une régulation européenne de l’IA qui encourage l’innovation, alors que les eurodéputés ont approuvé mercredi un projet de réglementation ouvrant la voie à des négociations avec les États membres afin de limiter les risques associés aux systèmes de type ChatGPT.

« Le pire scénario serait une Europe qui investit beaucoup moins que les Américains et les Chinois et qui commencerait par créer de la régulation. Ce scénario est possible, mais ce n’est pas celui que je soutiendrai », a-t-il averti.

Investissement dans les supercalculateurs

Sur la scène de VivaTech, le chef de l’État a également détaillé plusieurs autres investissements dans le secteur de l’intelligence artificielle : 50 millions d’euros seront alloués pour renforcer le supercalculateur Jean-Zay, la création d’un nouveau supercalculateur de grande envergure Exascale destiné à entraîner des modèles d’IA de plusieurs gigaoctets (500 millions d’euros, dont la moitié sera financée par l’Union européenne), 40 millions d’euros pour un challenge axé sur l’IA à usage général, ainsi que des investissements équivalents pour le développement de bases de données en langue française et 200 millions d’euros pour des appels à projets de production culturelle liée au numérique.

Enfin, 125 entreprises innovantes ont été sélectionnées pour recevoir des financements dans le cadre du plan France 2030.

L’arrivée attendue d’Elon Musk à l’Élysée

Vendredi, l’autre vedette de VivaTech sera Elon Musk, le célèbre PDG de Tesla, SpaceX et propriétaire de Twitter. Il prendra la parole devant 4 000 personnes au Palais des sports, à l’instar de Steve Jobs dans les années 1980-1990.

Mais avant cela, le milliardaire sera reçu par Emmanuel Macron vers midi à l’Élysée, a annoncé le président.

Le gouvernement français souhaite convaincre Elon Musk d’implanter une usine de batteries Tesla en France, un projet pour lequel la France est en concurrence avec l’Espagne.

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Jacquemain Shabani entame mission sécuritaire à Goma sous haute tension

Le vice-Premier ministre et ministre de l’Intérieur, Jacquemain Shabani, a entamé ce samedi 13 juillet une mission délicate au Nord-Kivu, débutant par la ville de Goma.

RDC : L’UDPS en ébullition, Augustin Kabuya conserve le soutien de la Présidence

L'Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) est actuellement au cœur d'une tempête politique. Plusieurs membres influents et militants du parti au pouvoir réclament le départ d'Augustin Kabuya, qu'ils accusent de gestion autoritaire et de favoritisme.

Congrès de l’ONEC : Michel Victor Lessay présente le rôle de l’APLC et son bilan face aux défis de la transparence financière en RDC

Lors du Congrès de l'ONEC, Michel Victor Lessay, Coordonnateur a.i. de l'Agence de Prévention et de Lutte contre la Corruption (APLC), a souligné les efforts soutenus de la République Démocratique du Congo dans la lutte contre la corruption, la fraude et le détournement de fonds publics. Il a mis en avant les stratégies de l'APLC ainsi que ses progrès et ambitions futures...