AccueilA la UneRDC : Des...

RDC : Des Responsables du M23 Suspects d’Atrocités, le Procureur de la CPI Ouvre une Enquête

Dans une déclaration ce jeudi 15 juin, le procureur de la Cour pénale internationale (CPI), Karim A.A. Khan KC, annonce sa volonté d’ouvrir une enquête préliminaire suite à une plainte déposée le mois dernier par le gouvernement congolais. Cette plainte concerne les crimes de guerre et les crimes contre l’humanité commis au Nord-Kivu depuis 2022.

Une enquête approfondie sera menée pour évaluer la gravité des faits allégués. Karim A.A. Khan KC déclare : « J’ai l’intention de procéder immédiatement à un examen préliminaire afin de déterminer si les deux situations décrites par le gouvernement de la RDC sont suffisamment liées pour constituer une seule et même situation ». Pour mener à bien cette tâche, le procureur a effectué une visite officielle en République démocratique du Congo, du 28 mai au 1er juin, couvrant notamment les provinces du Sud-Kivu et Kinshasa.

Le gouvernement congolais, représenté par la ministre de la Justice Rose Mutombo, a déposé le mois dernier un document au bureau du procureur, demandant à la Cour d’ouvrir une enquête dans la province du Nord-Kivu, de janvier 2022 à aujourd’hui. Cette plainte vise spécifiquement les responsables du M23 ainsi que les autorités rwandaises, qui ont repris les hostilités contre l’armée congolaise en novembre 2021.

Le M23, soutenu par l’armée rwandaise, est accusé de multiples exactions à l’encontre des civils, notamment dans le village de Kishishe entre novembre 2022 et avril 2023, où la découverte de plusieurs fosses communes a choqué l’opinion publique.

Human Rights Watch a, quant à elle, exhorté le gouvernement congolais le mercredi 14 juin à solliciter l’appui des Nations Unies, de l’Union africaine (UA) et des pays partenaires pour procéder à des exhumations afin de permettre le retour des corps aux familles. De plus, l’organisation exige que les responsables de ces crimes odieux soient tenus pour responsables de leurs actes.

L’ouverture de cette enquête par la Cour pénale internationale marque une étape importante dans la lutte contre l’impunité et témoigne de l’engagement du gouvernement congolais à poursuivre les responsables de ces atrocités. La CPI joue un rôle crucial dans la recherche de la justice et dans la protection des droits humains. La communauté internationale se tient prête à soutenir les efforts visant à garantir que les auteurs de crimes graves répondent de leurs actes devant la justice.

En conclusion, l’annonce de l’enquête préliminaire de la CPI en réponse à la plainte du gouvernement congolais met en évidence la volonté de la communauté internationale de lutter contre l’impunité et de protéger les droits fondamentaux des populations touchées par les conflits armés. Il est impératif que les responsables des crimes commis au Nord-Kivu soient traduits en justice et que les victimes obtiennent réparation. La poursuite de ces objectifs contribuera à instaurer la paix et la stabilité dans la région.

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Rencontre proposée entre Tshisekedi et Kagame pour la crise des réfugiés

Le 20 juin, Journée internationale des réfugiés, Dieudonné Musagalusha, coordonnateur du panel des experts de la société civile, a appelé à une rencontre entre les présidents Félix Tshisekedi de la République démocratique du Congo et Paul Kagame du Rwanda

Solidarité avec les réfugiés : le message de Patien Sayiba Tambwe

Aujourd'hui, la Journée Mondiale du Réfugié est célébrée sous le thème : « Pour un monde qui accueille les personnes réfugiées. » Ce message appelle à la solidarité envers les millions de réfugiés à travers le globe, et particulièrement en République Démocratique du Congo.

La RDC interdit le ravitaillement en carburant des véhicules burundais à la frontière de Kavimvira

Le service de migration de la République Démocratique du Congo a pris une mesure radicale en interdisant aux véhicules portant l’immatriculation burundaise de traverser la frontière congolaise pour se ravitailler en carburant à la frontière de Kavimvira, à Uvira (Sud-Kivu)...