AccueilA la UneNouveau corridor ferroviaire...

Nouveau corridor ferroviaire : la RDC, la Zambie et l’Angola exportent leurs minerais vers de nouveaux horizons !

Les Présidents des pays voisins de la République démocratique du Congo, de l’Angola et de la Zambie se sont réunis ce mardi pour assister à la signature d’un accord révolutionnaire visant à faciliter le transport de minerais vers des marchés extérieurs. Felix Tshisekedi, João Lourenço et Hakainde Hichilema ont convenu d’utiliser de manière optimale le corridor ferroviaire angolais de Lobito, qui se situe à proximité des régions minières du Grand Katanga en RDC et du Copperbelt en Zambie.

Le consortium Lobito Atlantic Railway pour désenclaver les mines de la RDC et de la Zambie

Cet accord ouvre la voie à l’exploitation du corridor frontalier par le consortium Lobito Atlantic Railway, lauréat de l’appel d’offres international. Composé des sociétés Trafigura (Suisse), Vecturis (Belgique) et Mota-Engil (Portugal), ce consortium vise à désenclaver les mines de la Zambie et de la RDC en garantissant l’accès et la circulation des intrants nécessaires à l’industrie minière et agricole, tant pour l’extraction que pour la production.

Le corridor de Lobito, un atout stratégique pour l’industrie minière

Le corridor de Lobito joue un rôle essentiel dans la chaîne logistique de l’industrie minière, offrant le chemin le plus court pour les exportations reliant les principales régions minières de la RDC et de la Zambie à l’océan Atlantique. Cette nouvelle liaison réduira considérablement les délais de transport, passant de quelques semaines à quelques jours, ainsi que les coûts logistiques.

Des perspectives prometteuses pour l’économie régionale

Le consortium sélectionné pour exploiter ce corridor prévoit d’augmenter la fréquence quotidienne à 49 trains sur une période de 30 ans, créant ainsi 1 600 emplois directs. Il sera chargé du transport de charges lourdes, telles que les minerais de la RDC et de la Zambie, ainsi que de l’entretien des infrastructures, notamment les ateliers et les voies ferrées.

Un corridor complet pour le développement minier

Le corridor de Lobito englobe le port de Lobito, le terminal de Mineiro, l’aéroport de Catumbela et le chemin de fer de Benguela. En RDC, ce corridor relie les provinces minières du Tanganyika, du Haut-Lomami, de Lualaba et du Haut-Katanga. Les concentrés de cuivre provenant de ces provinces sont acheminés vers la Zambie pour y être fondus avant d’être exportés. Ce corridor offre donc une voie efficace d’accès aux marchés extérieurs, car la Zambie et la RDC dépendaient jusqu’à présent largement du transport routier pour l’exportation des métaux précieux.

L’intégration africaine pour le développement et la prospérité

Le président Tshisekedi a souligné l’importance de l’intégration de l’Afrique pour son développement et sa prospérité. Dans ses déclarations, il a affirmé que l’Afrique devait choisir entre l’intégration pour progresser et prospérer ensemble dans une perspective de co-développement, ou rester un simple agrégat destiné à stagner et à dépérir immanquablement.

Il est à noter que la RDC, la Zambie et l’Angola sont tous membres de la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC), soulignant ainsi l’importance de la coopération régionale pour la réussite de cet accord historique.

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Jacquemain Shabani entame mission sécuritaire à Goma sous haute tension

Le vice-Premier ministre et ministre de l’Intérieur, Jacquemain Shabani, a entamé ce samedi 13 juillet une mission délicate au Nord-Kivu, débutant par la ville de Goma.

RDC : L’UDPS en ébullition, Augustin Kabuya conserve le soutien de la Présidence

L'Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) est actuellement au cœur d'une tempête politique. Plusieurs membres influents et militants du parti au pouvoir réclament le départ d'Augustin Kabuya, qu'ils accusent de gestion autoritaire et de favoritisme.

Congrès de l’ONEC : Michel Victor Lessay présente le rôle de l’APLC et son bilan face aux défis de la transparence financière en RDC

Lors du Congrès de l'ONEC, Michel Victor Lessay, Coordonnateur a.i. de l'Agence de Prévention et de Lutte contre la Corruption (APLC), a souligné les efforts soutenus de la République Démocratique du Congo dans la lutte contre la corruption, la fraude et le détournement de fonds publics. Il a mis en avant les stratégies de l'APLC ainsi que ses progrès et ambitions futures...