AccueilEn continuSécuritéFélix Tshisekedi redouble...

Félix Tshisekedi redouble d’efforts dans la lutte contre le M23 dans l’est de la RDC

En cette période de conflit tendu avec la rébellion du M23, la ville de Goma se positionne comme une étape incontournable pour tout ministre congolais de la Défense soucieux de la situation sécuritaire du pays. Jean-Pierre Bemba, nouvellement nommé à ce poste hautement stratégique fin mars, est pleinement conscient de cette réalité. Le 12 juin dernier, il s’envola à bord d’un jet privé en direction du chef-lieu de la province du Nord-Kivu.

Au programme de cette visite cruciale figuraient une réunion avec les officiers des forces armées de la RDC (FARDC) ainsi qu’une inspection sur le front, à Kibumba et Saké. Cet événement fut largement couvert par les médias, les flashes crépitèrent tandis que les caméras immortalisèrent chaque instant. Au cœur des collines verdoyantes du Nord-Kivu, en compagnie des militaires congolais, on remarqua également la présence de plusieurs individus d’apparence européenne. Bien que certains d’entre eux semblaient peu à l’aise, leur présence suscita un vif intérêt. En effet, c’était la première fois qu’ils se montraient en public, aux côtés d’un officiel congolais, depuis que leur présence dans l’est du pays avait été révélée en début d’année 2023.

Cette visite de haut niveau démontra l’engagement résolu de Félix Tshisekedi dans la lutte contre le M23, un groupe rebelle qui menace la stabilité de la région. En accueillant Jean-Pierre Bemba à Goma, le président congolais affiche clairement sa détermination à mobiliser toutes les ressources nécessaires pour mettre fin à cette rébellion dévastatrice. Les officiers des FARDC, aux côtés desquels Bemba se tenait, ont également réitéré leur engagement sans faille à protéger la population et à défendre l’intégrité territoriale du pays.

Cette visite historique représente un pas significatif dans la gestion du conflit et souligne l’importance de la coopération internationale dans la résolution de la crise. Les partenaires européens, dont la présence discrète mais symbolique aux côtés de Jean-Pierre Bemba, témoignent de leur soutien envers la RDC dans sa quête de paix et de stabilité.

Néanmoins, la situation demeure complexe et les défis nombreux. La lutte contre le M23 exige une approche multidimensionnelle, alliant actions militaires et efforts diplomatiques. Le chemin vers la paix s’annonce ardu, mais la détermination affichée lors de cette visite marque un pas significatif vers un avenir plus stable et sûr pour la République démocratique du Congo.

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Les nouveaux sénateurs du Nord-Kivu exhortés à agir pour la paix dans la province

Les acteurs de la société civile et les organisations de jeunesse du Nord-Kivu attendent des sénateurs fraîchement élus de cette province une prise de position ferme et des actions concrètes pour rétablir la paix...

Reprise des combats entre les FARDC et le M23 à rutshuru

Les affrontements entre l’armée congolaise et les rebelles du M23, soutenus par le Rwanda, ont repris avec intensité ce lundi 27 mai dans le territoire de Rutshuru, au Nord-Kivu...

L’ARSP appelle la Gécamines à faciliter la recommandation de plus de 20 entreprises à TFM

Lundi 27 mai, l’Autorité de régulation de la sous-traitance dans le secteur privé (ARSP) a exhorté la GECAMINES à ne pas entraver la recommandation de plus de 20 entreprises à Tenke Fungurume Mining (TFM).