AccueilA la UneLa RDC assouplit...

La RDC assouplit les mesures anti-COVID-19 : les funérailles restent encadrées

En vue de relancer l’activité socio-économique tout en continuant à lutter contre la pandémie de COVID-19, la République démocratique du Congo (RDC) a pris la décision de lever la majorité des mesures barrières édictées par le Décret du 01 octobre 2020 sur l’ensemble de son territoire national. Cette annonce a été faite par le Premier Ministre, Sama Lukonde, qui a néanmoins précisé que les mesures restrictives relatives à l’organisation des funérailles seront maintenues.

La décision du gouvernement congolais intervient dans un contexte où de nombreux secteurs de l’économie ont été durement touchés par les restrictions sanitaires mises en place depuis le début de la pandémie. Toutefois, les autorités restent conscientes du risque que représente encore le virus et ont choisi de maintenir certaines mesures pour éviter une résurgence de la propagation.

Désormais, les activités commerciales, les transports, les lieux de culte, les écoles et autres établissements recevant du public pourront opérer sans les contraintes précédemment imposées par le Décret du 01 octobre 2020. Les rassemblements seront autorisés, avec toutefois une capacité d’accueil limitée pour certains événements afin de garantir le respect des gestes barrières.

Le Premier Ministre a tenu à souligner l’importance de la responsabilité individuelle dans cette nouvelle phase de gestion de la pandémie. En effet, si les mesures sont assouplies, il est primordial pour chaque citoyen de continuer à adopter des comportements responsables, tels que le port du masque dans les lieux publics et les transports en commun, le lavage régulier des mains et le maintien d’une distanciation physique lors des rassemblements.

Cette décision a été prise suite à une évaluation minutieuse de la situation épidémiologique dans le pays et en prenant en compte les recommandations des experts en santé publique. Le gouvernement reste cependant vigilant et se réserve le droit de rétablir certaines restrictions si la situation sanitaire venait à se dégrader.

Les mesures restrictives sur l’organisation des funérailles restent donc en vigueur afin de limiter les risques de propagation lors des cérémonies. Les familles endeuillées devront respecter scrupuleusement les directives en la matière pour protéger leur santé et celle de leurs proches.

Cette nouvelle approche dans la gestion de la pandémie vise à trouver un équilibre entre la relance de l’économie et la préservation de la santé publique. La RDC compte ainsi sur l’engagement citoyen et la responsabilité collective pour surmonter cette crise sans précédent.

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Coup d’État avorté en RDC : le récit poignant de l’épouse de Vital Kamerhe

L'attaque survenue le dimanche 19 mai à la résidence du vice-premier ministre sortant de la République démocratique du Congo, Vital Kamerhe, a plongé sa famille dans un cauchemar dont l'issue aurait pu être tragique...

Reprise du trafic sur l’avenue Nguma à Kinshasa : un pas vers la normalisation de la circulation urbaine

Le ministre des Infrastructures, A. Gisaro, a récemment annoncé la reprise du trafic sur certains tronçons de l'avenue Nguma à Kinshasa, à partir du lundi 20 mai. Cette ouverture concerne spécifiquement le rond-point Kintambo

Éliminatoires Mondial : Silas Katompa forfait contre le Sénégal et le Togo

La Fédération Congolaise de Football Association (FECOFA) a récemment annoncé un coup dur pour l'équipe nationale de la RDC. En effet, l'attaquant de Stuttgart, Silas Katompa, ne pourra pas participer aux prochains matchs des éliminatoires de la Coupe du Monde 2026...