AccueilA la UneVers une gestion...

Vers une gestion minière transparente : le CAMI s’engage dans l’application des normes légales en RDC

Sous l’égide de l’Initiative pour la Transparence dans les Industries Extractives (ITIE), s’est tenue à Kinshasa, du 23 au 25 août 2023, une rencontre d’envergure à laquelle a participé activement M. Paul MABOLIA YENGA, en sa qualité de Directeur Général du CAMI. Cet événement majeur a marqué le coup d’envoi d’un atelier crucial axé sur l’application pragmatique des dispositions légales et réglementaires concernant le cahier des charges, ainsi que sur l’exigence impérative d’allouer au moins 0,3% du chiffre d’affaires des entreprises minières en RDC à des fins spécifiques.

CAMI

À l’ordre du jour de ces séances de travail, l’impératif d’engager un dialogue constructif prend une place prépondérante. En effet, la rencontre vise avant tout à instaurer un échange fructueux et éclairé autour de l’application concrète des cadres légaux et réglementaires qui s’appliquent au cahier des charges et à l’obligation de dédier une fraction minimale de 0,3% du chiffre d’affaires des sociétés opérant dans le secteur minier. Les objectifs fondamentaux de cette entreprise sont à la fois ambitieux et nobles : ériger les fondations d’une gestion efficiente susceptible de jouer un rôle déterminant dans le développement socio-économique à la racine même de la société.

Cette approche stratégique et participative promet également d’amplifier les retombées positives et les réalisations qui découlent de la mise en œuvre de l’ITIE. À travers cette démarche, un impact tangible et substantiel se dessine nettement, renforçant ainsi la portée des résultats obtenus jusqu’à présent. Cet événement ouvre ainsi la voie à une nouvelle ère de transparence et de responsabilité au sein du secteur extractif en RDC.

L’assiduité de M. Paul MABOLIA YENGA lors de cet atelier témoigne de l’engagement résolu du CAMI envers ces démarches décisives. Sa participation active souligne l’importance accordée à la mise en œuvre rigoureuse des cadres légaux pour une exploitation minière plus responsable et durable. Cette rencontre, au-delà de sa signification immédiate, laisse entrevoir un avenir où les industries extractives, en ligne avec les principes de transparence prônés par l’ITIE, contribueront de manière tangible au progrès socio-économique de la nation.

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Kinshasa : Daniel Bumba, nouveau gouverneur, sollicite un crédit de 200 millions USD chez FirstBank DRC

À peine installé en tant que nouveau Gouverneur de Kinshasa, Daniel Bumba a rapidement pris des mesures audacieuses pour pallier le déficit budgétaire hérité à l'Hôtel de Ville. Face à des caisses vides, il a engagé des discussions avec FirstBank DRC SA en vue d'obtenir un crédit substantiel de 200 millions USD pour financer ses premiers grands projets de développement urbain.

Koffi Olomidé : Entre liberté d’expression et responsabilité sociale

La récente apparition de Koffi Olomidé au « Panier The Morning Show » de la RTNC a ravivé le débat sur la liberté d'expression et la responsabilité sociale des personnalités publiques en République Démocratique du Congo. Lors de son intervention, le célèbre artiste congolais a suscité la controverse en commentant la situation sécuritaire dans l'Est du pays, notamment l'avancée des troupes du M23 et les tensions frontalières avec le Rwanda.

RDC : Jacky Ndala, derrière Corneille Nangaa à la messe, une alliance inattendue ?

Lors d'une messe dominicale à la paroisse Saint Aloïs, située dans le territoire de Rutshuru sous contrôle de l'armée rwandaise, une présence intrigante a attiré l'attention : celle de Jacky Ndala, ancien coordonnateur national de la jeunesse d'Ensemble pour la République. Il était vu derrière Corneille Nangaa, ancien président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), suscitant des spéculations sur un possible ralliement à une nouvelle cause.