AccueilA la UneIncidents violents à...

Incidents violents à Goma : secte « Wazalendo » réclame le départ des occidentaux

La paisible ville de Goma, située dans la province du Nord-Kivu, a été le théâtre d’incidents tragiques au cours des dernières heures. Les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) ont été confrontées à une situation chaotique provoquée par un groupe de bandits armés, dont les agissements semblent être dirigés par une secte mystico-religieuse, se faisant passer pour les « Wazalendo » affiliés au prophète Ephrem BISIMWA.

Les bandits, qui semblent avoir été drogués et manipulés, ont semé le chaos dans la ville depuis la nuit du mercredi 30 août 2023. Leur revendication principale : le départ immédiat de la Mission de l’ONU pour la Stabilisation en République Démocratique du Congo (MONUSCO), de la Force Régionale de la Communauté des États d’Afrique de l’Est, ainsi que de tous les ressortissants occidentaux présents dans la région, y compris leurs organisations non-gouvernementales.

Il convient de rappeler que le prophète Ephrem BISIMWA avait déjà été associé à des événements similaires dans la province du Sud-Kivu, qui avaient entraîné la mort de plusieurs de ses adeptes.

Face à cette situation critique, les Forces de Défense et de Sécurité ont pris des mesures drastiques pour contenir les agresseurs, qualifiés de « fauteurs de troubles » agissant dans l’intérêt de l’ancienne rébellion M23 et de ses alliés des Forces Armées Rwandaises (RDF).

Le bilan provisoire des violences se présente de la manière suivante : du côté des Forces de Défense et de Sécurité, un policier a perdu la vie dans des circonstances tragiques, et plusieurs autres ont été blessés. Du côté des adeptes de la secte, six individus ont trouvé la mort, plusieurs ont été blessés, et pas moins de 158 personnes ont été appréhendées.

Le Gouverneur Militaire de la Province, le Lieutenant-Général NDIMA KONGBA Constant, exprime ses condoléances les plus sincères aux familles des victimes décédées et sa compassion envers les blessés, qui sont actuellement pris en charge dans divers établissements de santé locaux.

Dans cette période difficile, l’Autorité provinciale tient à rassurer la population de Goma et de ses environs quant à la maîtrise progressive de la situation. Elle appelle les habitants à rester calmes et à poursuivre leurs activités quotidiennes en toute sérénité.

Cependant, Son Excellence Monsieur le Gouverneur Militaire et Commandant des Opérations, met en garde une dernière fois toute personne qui oserait s’engager dans des actes similaires. Les autorités prennent fermement position contre de tels comportements destructeurs et appellent à la paix et à la coopération pour le bien de la communauté.

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Explosion meurtrière d’une grenade à Rutshuru : La fragilité de la sécurité en question

Le drame survenu à Lushege, chef-lieu du groupement de Tongo, en territoire de Rutshuru, dans le Nord-Kivu, continue de susciter l'émoi et l'indignation. L’explosion d’une grenade, qui a coûté la vie à quatre personnes...

Alerte à Beni-Kasindi : Le pont Lume menacé de céder, la société civile tire la sonnette d’alarme

Le pont Lume, point crucial de la route Beni-Kasindi, menace de céder selon la Nouvelle société civile congolaise (NSCC) du secteur de Ruwenzori, alertant ainsi sur les dangers imminents qui pèsent sur cette infrastructure vitale.

Beni : Une nouvelle attaque sanglante des rebelles ADF

Le calvaire des habitants de Beni au Nord-Kivu persiste, marqué par une nouvelle attaque brutale des rebelles ADF.