De l’ombre à la...

Dans un contexte où les tensions politiques et sociales sont palpables en République Démocratique du Congo (RDC), les récentes révélations judiciaires concernant la tragique disparition de Chérubin Okende ont suscité une vague d'émotions et de réactions au sein de la population. Au cœur de ces tourments, un citoyen burundais partage ses réflexions et met en garde contre les dangers d'une manipulation médiatique susceptible d'aggraver la situation.

Bintou Keita en visite...

Dans le cadre d'une mission délicate, Bintou Keita, la Représentante spéciale du Secrétaire général de l'ONU pour la République Démocratique du Congo (RDC), a posé ses valises à Mikenge, situé dans le territoire de Mwenga au Sud-Kivu, ce jeudi 29 février. Ce déplacement s'inscrit dans le processus d'évaluation de l'application d'un plan de désengagement stratégique de la Mission de l'Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en RDC (Monusco)

Nouvelle vague de violence...

Dans une récente montée de tension au Nord-Kivu, la région de Masisi a été le théâtre d'une tragédie humaine ce vendredi 1er mars 2024, suite à des bombardements attribués aux rebelles du M23/RDF. Ces attaques ont semé la terreur parmi la population, entraînant la mort de trois personnes et laissant plusieurs autres blessées.

Kinshasa accueille une session...

Dans la capitale de la République démocratique du Congo, Kinshasa, le parti politique Engagement pour la Citoyenneté et le Développement (ECIDé), dirigé par l'opposant Martin Fayulu, a inauguré ce vendredi 1er mars 2024, une session extraordinaire de son conseil national. Cette réunion de haut niveau, prévue pour s'étendre jusqu'au 4 mars
AccueilA la UneHorreur à Goma...

Horreur à Goma : Martin Fayulu appelle à la fin de l’État de siège


Goma, RDC – Les images terrifiantes du carnage qui a frappé la ville de Goma ont secoué la nation congolaise et le monde entier. Le leader politique Martin Fayulu a réagi avec indignation, appelant à une action immédiate pour mettre fin à l’état de siège qui persiste au Nord-Kivu et en Ituri, qualifiant cette mesure de totalement inutile face à la tragédie qui vient de se dérouler.

Dans une déclaration poignante, Fayulu a exprimé son choc face à la brutalité de l’attaque à Goma. « Les images du carnage de Goma sont insupportables, » a-t-il déclaré, soulignant la nécessité impérative de mettre fin à la violence incessante qui ravage cette région meurtrie de la République démocratique du Congo.

L’ancien candidat à la présidence a insisté sur le fait que ce carnage isolé devrait servir de catalyseur pour la fin de l’état de siège. Il a affirmé que cette mesure n’a pas réussi à apporter la paix et la sécurité tant espérées par la population locale. Au lieu de cela, elle a plongé la région dans un climat de peur et de méfiance, exacerbant les tensions existantes.

Fayulu a également appelé à la mise en place immédiate d’une enquête indépendante pour faire la lumière sur cette tragédie. Il a souligné l’importance cruciale de poursuivre en justice non seulement les exécutants de cette attaque barbare, mais aussi les commanditaires qui se cachent dans l’ombre.

« Nous ne pouvons pas rester silencieux devant de tels actes de violence, » a-t-il déclaré. « Nous devons rechercher la vérité et traduire en justice tous ceux qui ont participé à cette sale besogne. »

La déclaration de Martin Fayulu résonne comme un appel à l’action, à la justice et à la paix dans une région qui a trop longtemps souffert de conflits et de violences. Alors que le monde observe avec horreur les conséquences de cet acte odieux, il est temps que des mesures concrètes soient prises pour mettre fin à la violence au Nord-Kivu et en Ituri, et pour que les responsables de cette tragédie soient tenus pour responsables de leurs actes.

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

De l’ombre à la lumière : leçons burundaises sur la manipulation médiatique en RDC

Dans un contexte où les tensions politiques et sociales sont palpables en République Démocratique du Congo (RDC), les récentes révélations judiciaires concernant la tragique disparition de Chérubin Okende ont suscité une vague d'émotions et de réactions au sein de la population. Au cœur de ces tourments, un citoyen burundais partage ses réflexions et met en garde contre les dangers d'une manipulation médiatique susceptible d'aggraver la situation.

Bintou Keita en visite à Mikenge pour superviser le plan de retrait progressif de la Monusco

Dans le cadre d'une mission délicate, Bintou Keita, la Représentante spéciale du Secrétaire général de l'ONU pour la République Démocratique du Congo (RDC), a posé ses valises à Mikenge, situé dans le territoire de Mwenga au Sud-Kivu, ce jeudi 29 février. Ce déplacement s'inscrit dans le processus d'évaluation de l'application d'un plan de désengagement stratégique de la Mission de l'Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en RDC (Monusco)

Nouvelle vague de violence au Nord-Kivu : L’escalade du conflit avec le M23 fait des victimes civiles

Dans une récente montée de tension au Nord-Kivu, la région de Masisi a été le théâtre d'une tragédie humaine ce vendredi 1er mars 2024, suite à des bombardements attribués aux rebelles du M23/RDF. Ces attaques ont semé la terreur parmi la population, entraînant la mort de trois personnes et laissant plusieurs autres blessées.