Contrôle des FARDC à...

Les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) ont réussi à maintenir le contrôle de la localité stratégique de Kanyamahoro, contrecarrant ainsi les tentatives infructueuses de la coalition RDF/M23 de s'emparer de la position. Cette information a été confirmée par le porte-parole militaire du Nord Kivu.

Tensions régionales : Le...

Le représentant permanent du Rwanda aux Nations Unies, Ernest Rwamucyo, a soulevé des inquiétudes majeures lors d'une récente intervention devant le Conseil de sécurité. Il a accusé le Burundi et la République démocratique du Congo (RDC) de chercher à provoquer un changement de régime au Rwanda.

Chérubin Okende : L’Union...

Au cours de la 173e session du Comité des droits de l'homme des parlementaires de l'Union interparlementaire, tenue du 23 janvier au 08 février, une exigence sans équivoque a été adressée aux autorités congolaises.

Repositionnement des Combats dans...

Goma, RDC - Ce mercredi 21 février, les bruits sourds des affrontements ont une fois de plus secoué la région instable du Nord-Kivu, mettant en scène la coalition des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) et Wazalendo contre les rebelles du M23, appuyés par l'armée rwandaise.
AccueilA la UneTension à Goma...

Tension à Goma : Ville paralysée par une journée de commémoration en hommage aux victimes du 30 août

Ce lundi matin, la ville de Goma, située dans la République Démocratique du Congo, est plongée dans une atmosphère tendue. Les habitants de la région vivent une journée particulière marquée par une mobilisation sans précédent, à l’initiative des Wazalendo et de mouvements citoyens. Cette journée de commémoration vise à honorer la mémoire des victimes de la répression du 30 août.

Dès les premières heures de la journée, de jeunes manifestants ont pris d’assaut les rues de Goma, érigeant des barricades pour marquer leur solidarité envers les victimes de cette tragique journée. Les symboles de la répression, qui avaient traumatisé la ville il y a quelques années, sont désormais au cœur de cette mobilisation citoyenne.

La journée de ville morte décrétée par les organisateurs a paralysé Goma. Les écoles, les commerces et de nombreuses activités habituellement animées sont restés clos. Les rues, d’ordinaire animées, sont désertes, à l’exception des manifestants qui rappellent au monde que les blessures du passé sont encore bien présentes.

Le 30 août est une date sombre dans l’histoire de Goma. Elle est associée à une répression violente qui a laissé des cicatrices profondes au sein de la communauté. Les organisateurs de cette journée de commémoration espèrent que leur action attirera l’attention sur les besoins de justice et de réconciliation, tout en honorant la mémoire des victimes.

Les autorités locales suivent de près l’évolution de la situation. La tension qui règne en ce moment dans la ville est palpable, et les forces de l’ordre sont en état d’alerte pour maintenir l’ordre public.

Cette journée de commémoration rappelle que, malgré les années qui ont passé depuis les événements tragiques du 30 août, la quête de justice et de vérité demeure une préoccupation cruciale pour de nombreux habitants de Goma. La mémoire des victimes est entretenue par ces mouvements citoyens, qui veulent que leur voix soit entendue et que justice soit rendue pour les erreurs du passé.

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Contrôle des FARDC à Kanyamahoro : La Coalition RDF/M23 Déjouée

Les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) ont réussi à maintenir le contrôle de la localité stratégique de Kanyamahoro, contrecarrant ainsi les tentatives infructueuses de la coalition RDF/M23 de s'emparer de la position. Cette information a été confirmée par le porte-parole militaire du Nord Kivu.

Tensions régionales : Le Rwanda accuse le Burundi et la RDC de soutenir une coalition militaire menaçante

Le représentant permanent du Rwanda aux Nations Unies, Ernest Rwamucyo, a soulevé des inquiétudes majeures lors d'une récente intervention devant le Conseil de sécurité. Il a accusé le Burundi et la République démocratique du Congo (RDC) de chercher à provoquer un changement de régime au Rwanda.

Chérubin Okende : L’Union interparlementaire réclame transparence et justice

Au cours de la 173e session du Comité des droits de l'homme des parlementaires de l'Union interparlementaire, tenue du 23 janvier au 08 février, une exigence sans équivoque a été adressée aux autorités congolaises.