AccueilA la UneTragédie à Goma...

Tragédie à Goma : Les mesures prises par les autorités ce lundi

En réaction au carnage qui a secoué Goma, la capitale de la province du Nord-Kivu, des mesures significatives ont été prises par les autorités ce lundi. Sous l’autorité du vice-Premier ministre et ministre de l’Intérieur, de la Sécurité et des Affaires coutumières, Peter Kazadi, la réponse gouvernementale s’est déployée de manière rapide et décisive pour rétablir la paix et la stabilité dans la région. Voici un aperçu des actions entreprises :

Rappel du Gouverneur Militaire du Nord-Kivu pour Consultation à Kinshasa

Le gouverneur militaire du Nord-Kivu, Constant Ndima, a été rappelé d’urgence à Kinshasa pour des consultations cruciales. Cette décision témoigne de l’importance de la situation et de la nécessité de coordonner les efforts pour rétablir la sécurité à Goma.

Suspension de Deux Officiers de Police et Leur Rappel à Kinshasa

Deux officiers de police de rang élevé, identifiés comme P2 et P3, ont été suspendus de leurs fonctions et rappelés à Kinshasa. Cette mesure vise à assurer la transparence de l’enquête en cours sur les événements tragiques de Goma.

Organisation des Obsèques du Policier Tué par Lynchage

Les autorités ont pris en charge l’organisation des funérailles du policier tragiquement tué lors du lynchage. Cela témoigne du respect et de la reconnaissance envers le dévouement de l’agent de police décédé dans l’exercice de ses fonctions.

Prise en Charge des Obsèques de Toutes les Victimes

Outre le policier, d’autres victimes ont été touchées par cette tragédie. Le gouvernement s’est engagé à prendre en charge les frais liés aux funérailles de toutes les victimes, démontrant ainsi son engagement envers les familles endeuillées.

Libération de Tous les Militants des Mouvements Citoyens Appréhendés

Les militants des mouvements citoyens appréhendés lors des récents événements seront libérés. Cette décision vise à apaiser les tensions et à favoriser le dialogue entre le gouvernement et la société civile.

Identification des Églises dans le Nord-Kivu et Fermeture de Celles Non Conformes

Une mesure importante consiste à identifier toutes les églises opérant dans le Nord-Kivu et à fermer celles qui ne respectent pas les règles établies. Cela garantira la sécurité des fidèles et la conformité aux normes en vigueur.

En somme, les actions entreprises par les autorités suite au carnage de Goma témoignent de leur engagement envers la sécurité, la justice et la stabilité dans la région. Ces mesures, coordonnées par le vice-Premier ministre Peter Kazadi, visent à restaurer la confiance de la population et à rétablir un climat de paix dans le Nord-Kivu.

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Nicolas Kazadi de retour à Kinshasa après un séjour en France

Nicolas Kazadi, l’ancien ministre des Finances, est de retour à Kinshasa depuis le 22 juillet, après un séjour en France. Cette visite avait été validée par le parquet général près la Cour de cassation pour des raisons humanitaires, mais son retour est étroitement surveillé dans le contexte des accusations en cours.

Nouveau report dans l’affaire Bukanga Lonzo : prochaine audience en novembre

La saga judiciaire de Bukanga Lonzo connaît un énième rebondissement. Ce lundi, Dieudonné Kamuleta, président de la Cour constitutionnelle, a annoncé le report de l'audience au 11 novembre 2024. Cette décision a été motivée par une demande de renvoi de Christo Stephanus Grobler pour des raisons de santé, ainsi que par des changements prévus dans la composition des membres de la Cour.

Régulation des lieux de culte en RDC : l’Église du Réveil du Congo réagit aux nouvelles directives

L'Église du Réveil du Congo (ERC) a apporté des clarifications importantes concernant les nouvelles mesures réglementaires sur l'implantation des lieux de culte. L'archevêque-président de l'ERC, Ejiba Yamapia Evariste, a souligné que la restriction de ne pas installer une église à moins de 500 mètres d'une autre ne concerne que les nouvelles constructions et non les établissements existants.