AccueilA la UneLes dirigeants de...

Les dirigeants de la communauté d’afrique de l’Est (CAE) concluent le sommet à Nairobi en renouvelant le mandat des troupes régionales en RDC

Nairobi, Kenya – Les chefs d’État de la Communauté d’Afrique de l’Est (CAE) ont de nouveau convergé vers Nairobi, au Kenya, lors du 22e sommet de cette organisation régionale. Cette réunion, qui s’est tenue le mardi 5 septembre dernier, a été l’occasion d’examiner des questions cruciales, avec une attention particulière portée à la situation sécuritaire dans la partie orientale de la République démocratique du Congo (RDC).

Le président congolais Félix-Antoine Tshisekedi a été représenté à cette réunion de haut niveau par le Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde. Plusieurs enjeux majeurs étaient à l’ordre du jour, notamment le renouvellement du mandat des troupes régionales déployées en RDC depuis novembre 2022.

Dans un communiqué final, les chefs d’État ont annoncé leur décision de prolonger la durée du mandat de la CAE et de l’accord sur le statut des forces pour une nouvelle période de trois mois supplémentaires, allant du 9 septembre au 8 décembre. Cette prolongation a été décidée en attendant un rapport d’évaluation du conseil des ministres de la CAE, ce qui témoigne de l’importance de la mission des troupes régionales dans la région.

Il convient de rappeler que ce sommet a eu lieu alors que, il y a quelques mois, les autorités congolaises, ainsi que de nombreux Congolais, avaient émis des critiques quant au bilan de la force régionale déployée en RDC.

En mai dernier, à Gaborone, au Botswana, le président Félix-Antoine Tshisekedi avait averti que la République démocratique du Congo serait contrainte de remercier les troupes Est-Africaines si les résultats escomptés n’étaient pas atteints. Lors du 21e sommet extraordinaire à Bujumbura, le 31 mai dernier, la délégation congolaise avait réussi à convaincre les chefs d’État de la CAE d’acter le départ de la force régionale après le 8 septembre, date marquant la fin du mandat qui lui avait été accordé.

« La Communauté Est-Africaine a décidé de mettre fin au mandat des forces régionales le 8 septembre 2023 », avait annoncé le ministère congolais de l’Intégration régionale dans un communiqué à l’époque.

À la fin du mois d’août dernier, Evariste Ndayishimiye, président en exercice de la Communauté d’Afrique de l’Est, avait effectué une visite officielle à Kinshasa en réponse à l’invitation de Félix Tshisekedi. Au cours de cette réunion, les deux dirigeants avaient discuté en détail du rôle de la force de la CAE engagée au Nord-Kivu. Il est même suggéré par certains observateurs que le président burundais aurait réussi à persuader son homologue congolais de réévaluer sa position vis-à-vis des troupes Est-Africaines.

Ce sommet de la CAE a ainsi offert une occasion cruciale de réexaminer la situation sécuritaire en République démocratique du Congo et de prendre des décisions importantes pour l’avenir de la région. La prolongation du mandat des troupes régionales reflète l’engagement continu de la CAE à contribuer à la stabilité et à la sécurité dans cette partie de l’Afrique.

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Explosion meurtrière d’une grenade à Rutshuru : La fragilité de la sécurité en question

Le drame survenu à Lushege, chef-lieu du groupement de Tongo, en territoire de Rutshuru, dans le Nord-Kivu, continue de susciter l'émoi et l'indignation. L’explosion d’une grenade, qui a coûté la vie à quatre personnes...

Alerte à Beni-Kasindi : Le pont Lume menacé de céder, la société civile tire la sonnette d’alarme

Le pont Lume, point crucial de la route Beni-Kasindi, menace de céder selon la Nouvelle société civile congolaise (NSCC) du secteur de Ruwenzori, alertant ainsi sur les dangers imminents qui pèsent sur cette infrastructure vitale.

Beni : Une nouvelle attaque sanglante des rebelles ADF

Le calvaire des habitants de Beni au Nord-Kivu persiste, marqué par une nouvelle attaque brutale des rebelles ADF.