Félix Tshisekedi approuve les...

Lors du briefing habituel du jeudi 22 février, organisé par le porte-parole du gouvernement Patrick Muyaya, le président Félix Tshisekedi a abordé la question critique de la fuite des capitaux dans le secteur de la sous-traitance vers l'étranger, au détriment des entrepreneurs congolais.

Des bombardements ravagent la...

La nuit du jeudi 22 février 2024 restera à jamais gravée dans les mémoires des habitants de Sake, une paisible cité de la province du Nord-Kivu, voisine de Goma. La quiétude de cette communauté a été brisée par des actes d'une violence inouïe, alors que les bombardements perpétrés par la coalition M23_RDF ont semé la terreur et le chaos.

Maisons et écoles emportées...

La province de Tanganyika, au cœur de la République Démocratique du Congo, est confrontée à une catastrophe humanitaire alors que des pluies torrentielles ont engendré des inondations dévastatrices, laissant plusieurs familles sans toit dans la région de Manono.

Félix Tshisekedi dénonce :...

Dans une déclaration qui a captivé l'attention nationale, le président Félix Tshisekedi a récemment exprimé sa préoccupation quant à l'état de la justice congolaise, la qualifiant de "malade". Cette prise de position intervient suite à l'arrestation controversée du journaliste Stanis Bujakera, figure influente sur les réseaux sociaux, accusé d'avoir publié un article qu'il n'a pas rédigé.
AccueilA la UneSalomon Kalonda, proche...

Salomon Kalonda, proche collaborateur de Katumbi, quitte la Prison de Ndolo pour des soins médicaux

Le conseiller spécial de l’opposant Moise Katumbi, Salomon Kalonda, a été libéré de la prison militaire de Ndolo au cours de la nuit du mardi 12 septembre pour être transféré dans une unité médicale de Kinshasa, en raison de sa détérioration de santé. Cette information a été confirmée par un des avocats de Kalonda.

La décision de transférer M. Kalonda vers un établissement de soins de la capitale congolaise a été prise suite à des préoccupations croissantes concernant son état de santé, qui se serait aggravé pendant sa détention à Ndolo.

Salomon Kalonda, un collaborateur clé de Moise Katumbi dans son opposition politique, avait été incarcéré dans cette prison militaire dans le cadre de poursuites judiciaires qui avaient suscité des critiques de la part de plusieurs organisations de défense des droits de l’homme et de la communauté internationale.

La libération de Kalonda et son transfert vers un établissement médical représentent un nouveau développement dans cette affaire qui a captivé l’attention du public. Les partisans de Moise Katumbi ont insisté sur le fait que l’incarcération de Kalonda était politique et visaient à affaiblir leur leader et son mouvement politique.

Les avocats de Kalonda ont plaidé en faveur de sa libération immédiate en raison de sa santé précaire, et cette demande a finalement été entendue par les autorités compétentes. Il est à noter que son état de santé actuel n’a pas été divulgué publiquement.

Cette évolution de l’affaire suscite des spéculations sur les possibles conséquences politiques et juridiques qui pourraient découler de cette libération, ainsi que sur son impact sur la dynamique politique en République démocratique du Congo.

Il reste à voir comment cette nouvelle tournure des événements influencera la situation politique dans le pays et si elle aura des répercussions sur l’opposition menée par Moise Katumbi. Nous suivrons de près cette affaire en évolution et vous tiendrons informés des développements futurs.

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Félix Tshisekedi approuve les efforts de Miguel Kashal à la tête de l’ARSP

Lors du briefing habituel du jeudi 22 février, organisé par le porte-parole du gouvernement Patrick Muyaya, le président Félix Tshisekedi a abordé la question critique de la fuite des capitaux dans le secteur de la sous-traitance vers l'étranger, au détriment des entrepreneurs congolais.

Des bombardements ravagent la cité de Sake : la terreur s’abat sur les habitants

La nuit du jeudi 22 février 2024 restera à jamais gravée dans les mémoires des habitants de Sake, une paisible cité de la province du Nord-Kivu, voisine de Goma. La quiétude de cette communauté a été brisée par des actes d'une violence inouïe, alors que les bombardements perpétrés par la coalition M23_RDF ont semé la terreur et le chaos.

Maisons et écoles emportées par les eaux à Manono, Tanganyika : Une crise humanitaire imminente

La province de Tanganyika, au cœur de la République Démocratique du Congo, est confrontée à une catastrophe humanitaire alors que des pluies torrentielles ont engendré des inondations dévastatrices, laissant plusieurs familles sans toit dans la région de Manono.