De l’ombre à la...

Dans un contexte où les tensions politiques et sociales sont palpables en République Démocratique du Congo (RDC), les récentes révélations judiciaires concernant la tragique disparition de Chérubin Okende ont suscité une vague d'émotions et de réactions au sein de la population. Au cœur de ces tourments, un citoyen burundais partage ses réflexions et met en garde contre les dangers d'une manipulation médiatique susceptible d'aggraver la situation.

Bintou Keita en visite...

Dans le cadre d'une mission délicate, Bintou Keita, la Représentante spéciale du Secrétaire général de l'ONU pour la République Démocratique du Congo (RDC), a posé ses valises à Mikenge, situé dans le territoire de Mwenga au Sud-Kivu, ce jeudi 29 février. Ce déplacement s'inscrit dans le processus d'évaluation de l'application d'un plan de désengagement stratégique de la Mission de l'Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en RDC (Monusco)

Nouvelle vague de violence...

Dans une récente montée de tension au Nord-Kivu, la région de Masisi a été le théâtre d'une tragédie humaine ce vendredi 1er mars 2024, suite à des bombardements attribués aux rebelles du M23/RDF. Ces attaques ont semé la terreur parmi la population, entraînant la mort de trois personnes et laissant plusieurs autres blessées.

Kinshasa accueille une session...

Dans la capitale de la République démocratique du Congo, Kinshasa, le parti politique Engagement pour la Citoyenneté et le Développement (ECIDé), dirigé par l'opposant Martin Fayulu, a inauguré ce vendredi 1er mars 2024, une session extraordinaire de son conseil national. Cette réunion de haut niveau, prévue pour s'étendre jusqu'au 4 mars
AccueilA la UneLa RDC anticipe...

La RDC anticipe un quatrième cycle électoral sous l’Œil attentif du président Tshisekedi

Au cœur des enjeux politiques et économiques de la République Démocratique du Congo (RDC), un quatrième cycle électoral se profile à l’horizon de décembre de cette année. Le Président actuel, Félix Tshisekedi, candidat à sa propre succession, se félicite des réalisations de son gouvernement, dirigé d’une main de maître par le Premier Ministre Sama Lukonde. Ces avancées, dont certaines sont directement issues de ses instructions données en Conseil des Ministres, témoignent de l’efficacité de sa vision économique.

Dans un souci de transparence et d’efficacité dans la gestion axée sur les résultats, le Président Tshisekedi a mandaté le Premier Ministre et l’ensemble du gouvernement pour dresser un inventaire exhaustif de toutes les directives émises lors des réunions du Conseil des Ministres. Cette démarche vise à renforcer la responsabilité gouvernementale et à garantir une gestion efficiente des politiques économiques.

Malgré le dynamisme et la réactivité du gouvernement dans la mise en œuvre de ces directives présidentielles, il est à noter que certaines d’entre elles n’ont pas encore été pleinement concrétisées. C’est un défi que le gouvernement s’engage à relever avec vigueur.

Le Président Tshisekedi s’est également penché sur l’amélioration du quotidien des citoyens les plus vulnérables. Dans cette optique, il recommande la poursuite de l’opérationnalisation du cadre de concertation établi lors de la 2ème réunion du Comité de pilotage du Conseil Présidentiel de Veille Stratégique, qui rassemble la Primature, le CPVS et le Secrétariat Général du Gouvernement. Cette initiative vise à renforcer la coordination et la cohérence des politiques économiques et sociales.

Le gouvernement actuel, placé sous la houlette du Premier Ministre Jean-Michel Sama Lukonde, a vu le jour après la dissolution de la coalition FCC et CACH. Lors de sa présentation devant l’Assemblée Nationale, ce gouvernement a dévoilé un programme quinquennal ambitieux pour la période 2021-2023, assorti d’un budget colossal de 36 milliards de dollars, soit une moyenne de 12 milliards par an.

Près d’une année après sa mise en place, ce gouvernement a connu des ajustements significatifs avec l’arrivée de personnalités de renom au sein de l’Union Sacrée, notamment Vital Kamerhe au ministère de l’Économie Nationale, Jean-Pierre Bemba à la Défense Nationale et aux Anciens Combattants, ainsi qu’Antipas Mbusa à la tête de l’Intégration Régionale.

En somme, la RDC se prépare à un tournant majeur de son histoire politique et économique, avec un gouvernement déterminé à concrétiser la vision du Président Tshisekedi et à répondre aux attentes de la population. L’avenir de la nation congolaise se jouera sur les fronts de la gouvernance économique et de la stabilité politique, des défis à relever avec une détermination sans faille.

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

De l’ombre à la lumière : leçons burundaises sur la manipulation médiatique en RDC

Dans un contexte où les tensions politiques et sociales sont palpables en République Démocratique du Congo (RDC), les récentes révélations judiciaires concernant la tragique disparition de Chérubin Okende ont suscité une vague d'émotions et de réactions au sein de la population. Au cœur de ces tourments, un citoyen burundais partage ses réflexions et met en garde contre les dangers d'une manipulation médiatique susceptible d'aggraver la situation.

Bintou Keita en visite à Mikenge pour superviser le plan de retrait progressif de la Monusco

Dans le cadre d'une mission délicate, Bintou Keita, la Représentante spéciale du Secrétaire général de l'ONU pour la République Démocratique du Congo (RDC), a posé ses valises à Mikenge, situé dans le territoire de Mwenga au Sud-Kivu, ce jeudi 29 février. Ce déplacement s'inscrit dans le processus d'évaluation de l'application d'un plan de désengagement stratégique de la Mission de l'Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en RDC (Monusco)

Nouvelle vague de violence au Nord-Kivu : L’escalade du conflit avec le M23 fait des victimes civiles

Dans une récente montée de tension au Nord-Kivu, la région de Masisi a été le théâtre d'une tragédie humaine ce vendredi 1er mars 2024, suite à des bombardements attribués aux rebelles du M23/RDF. Ces attaques ont semé la terreur parmi la population, entraînant la mort de trois personnes et laissant plusieurs autres blessées.