De l’ombre à la...

Dans un contexte où les tensions politiques et sociales sont palpables en République Démocratique du Congo (RDC), les récentes révélations judiciaires concernant la tragique disparition de Chérubin Okende ont suscité une vague d'émotions et de réactions au sein de la population. Au cœur de ces tourments, un citoyen burundais partage ses réflexions et met en garde contre les dangers d'une manipulation médiatique susceptible d'aggraver la situation.

Bintou Keita en visite...

Dans le cadre d'une mission délicate, Bintou Keita, la Représentante spéciale du Secrétaire général de l'ONU pour la République Démocratique du Congo (RDC), a posé ses valises à Mikenge, situé dans le territoire de Mwenga au Sud-Kivu, ce jeudi 29 février. Ce déplacement s'inscrit dans le processus d'évaluation de l'application d'un plan de désengagement stratégique de la Mission de l'Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en RDC (Monusco)

Nouvelle vague de violence...

Dans une récente montée de tension au Nord-Kivu, la région de Masisi a été le théâtre d'une tragédie humaine ce vendredi 1er mars 2024, suite à des bombardements attribués aux rebelles du M23/RDF. Ces attaques ont semé la terreur parmi la population, entraînant la mort de trois personnes et laissant plusieurs autres blessées.

Kinshasa accueille une session...

Dans la capitale de la République démocratique du Congo, Kinshasa, le parti politique Engagement pour la Citoyenneté et le Développement (ECIDé), dirigé par l'opposant Martin Fayulu, a inauguré ce vendredi 1er mars 2024, une session extraordinaire de son conseil national. Cette réunion de haut niveau, prévue pour s'étendre jusqu'au 4 mars
AccueilA la UneProcès de Salomon...

Procès de Salomon Kalonda : La Cour militaire sous le feu des critiques, la date de l’audience reportée au 25 septembre

Dans un état de santé préoccupant et manifestement affaibli, Salomon Kalonda Della Idi, le conseiller spécial de Moïse Katumbi, a fait face une nouvelle fois aux juges de la Cour militaire de Kinshasa-Gombe, au sein de la prison militaire de Ndolo, ce lundi 18 septembre 2023. L’audience a été le théâtre de vifs débats alors que les avocats de Kalonda ont vivement contesté la légitimité de cette juridiction militaire pour juger un civil qui, selon leur argumentation, n’a en aucun cas commis d’actes relevant de la sphère militaire.

Dans un discours empreint d’émotion, Salomon Kalonda Della Idi a déclaré : « Monsieur le président, je me tiens devant vous, malade, en dépit de l’avis de mes médecins. Tout autant que la maladie pourrait m’emporter, cette situation que je vis aujourd’hui avec ce procès de la honte pourrait également me terrasser. » Il a ensuite ajouté :

Pendant l’audience, les avocats de Kalonda ont vivement contesté la compétence de la Cour militaire et ont dénoncé un procès qu’ils considèrent comme étant de nature politique. Maître Hervé Diakiese, rapporteur du Collectif des avocats de Salomon Kalonda, a introduit leur plaidoyer en ces termes : « Il s’agit là d’un procès de la honte, d’un complot visant à éliminer un adversaire politique et, à travers lui, à étouffer toute initiative d’opposition dans ce pays, ce qui hypothèque la crédibilité de l’alternance politique, qui, quoi qu’il en soit, se réalisera.« 

Dans leur mémoire unique, la Défense a souligné l’incompétence de la Cour militaire et rappelé que Salomon Kalonda, en tant que civil, ne devrait pas être soumis à la juridiction militaire. Les avocats ont également sollicité l’annulation totale de tous les procès-verbaux établis au cours de cette procédure pour violation des dispositions légales, en insistant sur le fait qu’ils découlent d’une détention illégale qui n’a même pas respecté les injonctions de l’Auditeur militaire.

Le Ministère public, de son côté, a demandé un report de l’audience. Les juges ont finalement fixé la date du 25 septembre prochain pour la nouvelle audience, afin de permettre à l’organe de la loi de répondre au mémoire présenté par la Défense.

Il est à rappeler que Salomon Idi Kalonda avait été arrêté le 30 mai dernier à l’aéroport international de N’djili par les renseignements militaires, alors qu’il s’apprêtait à rejoindre Lubumbashi en compagnie de Moïse Katumbi. Il fait l’objet de poursuites, notamment pour collusion avec les responsables du M23 et de l’armée rwandaise, bien que l’accusation de détention d’arme à feu ait depuis été abandonnée.

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

De l’ombre à la lumière : leçons burundaises sur la manipulation médiatique en RDC

Dans un contexte où les tensions politiques et sociales sont palpables en République Démocratique du Congo (RDC), les récentes révélations judiciaires concernant la tragique disparition de Chérubin Okende ont suscité une vague d'émotions et de réactions au sein de la population. Au cœur de ces tourments, un citoyen burundais partage ses réflexions et met en garde contre les dangers d'une manipulation médiatique susceptible d'aggraver la situation.

Bintou Keita en visite à Mikenge pour superviser le plan de retrait progressif de la Monusco

Dans le cadre d'une mission délicate, Bintou Keita, la Représentante spéciale du Secrétaire général de l'ONU pour la République Démocratique du Congo (RDC), a posé ses valises à Mikenge, situé dans le territoire de Mwenga au Sud-Kivu, ce jeudi 29 février. Ce déplacement s'inscrit dans le processus d'évaluation de l'application d'un plan de désengagement stratégique de la Mission de l'Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en RDC (Monusco)

Nouvelle vague de violence au Nord-Kivu : L’escalade du conflit avec le M23 fait des victimes civiles

Dans une récente montée de tension au Nord-Kivu, la région de Masisi a été le théâtre d'une tragédie humaine ce vendredi 1er mars 2024, suite à des bombardements attribués aux rebelles du M23/RDF. Ces attaques ont semé la terreur parmi la population, entraînant la mort de trois personnes et laissant plusieurs autres blessées.