AccueilA la UneAfrique : Christian...

Afrique : Christian Katende à la tête de la délégation congolaise lors de la 41e session du Conseil d’Administration de l’UPAP

La scène politique africaine s’illumine à nouveau, alors que Christian Katende, à la tête de la délégation de la République Démocratique du Congo, prend les rênes de la 41e session du Conseil d’Administration de l’Union Panafricaine des Postes (UPAP). Cette nomination stratégique fait suite à la conclusion de la 41e session ordinaire du Conseil d’Administration de l’UPAP, qui s’est tenue du 29 au 30 août 2023 à Arusha, en Tanzanie.

L’épicentre des discussions au cours de cette session s’est articulé autour du thème éloquent : « Pour une transformation de la poste africaine au service des économies numériques et intelligentes ». Avant cette session plénière, les commissions administratives et techniques avaient préalablement débattu des mécanismes visant à dynamiser le secteur postal, tout en préparant des rapports truffés de recommandations destinées à être soumises au Conseil d’Administration de l’Union, selon les procédures opérationnelles bien huilées de l’Union Panafricaine des Postes.

L’Autorité de Régulation de la Poste et des Télécommunications du Congo (ARPTC) a joué un rôle actif au sein des comités « Politique et Régulation » d’une part, et « Finance et Administration » d’autre part.

Le Comité Politique et Régulation, dans son effort d’instaurer un cadre formel propice aux échanges et à la mise en commun d’expériences sur les questions réglementaires postales, a généré des débats fructueux. Deux recommandations d’une importance capitale ont émergé de ces discussions :

  1. L’institutionnalisation de la Conférence des Régulateurs Postaux Africains de l’UPAP, une réunion qui se tiendra en marge du Conseil d’Administration.
  2. La demande d’introduction de réunions hybrides, une évolution significative qui n’était pas inscrite dans le texte fondateur de l’UPAP. Pour concrétiser cette avancée, l’approbation de la Conférence des Plénipotentiaires s’avère impérative. C’est pourquoi la commission a présenté une résolution, approuvée par le Conseil d’Administration, qui sera soumise à la Conférence des Plénipotentiaires pour validation.

Le Comité Administration et Finance, quant à lui, a abordé divers sujets brûlants, parmi lesquels :

  1. La problématique des arriérés de contributions statutaires des États membres.
  2. La révision du règlement du personnel de l’Union, visant à ajuster et proposer de nouvelles conditions d’embauche, d’avancement en grade, ainsi que les diplômes requis.
  3. L’approbation du budget de l’UPAP pour l’exercice financier 2023/2024.
  4. La validation des états financiers de l’UPAP pour l’exercice 2023/2024.
  5. Le renouvellement du contrat de l’auditeur externe et la nomination de son successeur.

Trois moments marquants ont émaillé ces délibérations :

  1. Le 31 août 2023, le dialogue sectoriel des opérateurs désignés, régulateurs et partenaires postaux a été le point d’orgue des rencontres. Présidée par M. Christian Katende, Président de l’Autorité de Régulation de la RDC et Président du Forum des Régulateurs Africains, cette réunion a été divisée en deux sessions, mettant en lumière les sous-thèmes de la « refonte du modèle économique postal à l’ère du numérique » et de l’optimisation de l’innovation et de la diversification dans le secteur postal.
  2. Le 1er septembre 2023, une table ronde ministérielle a été organisée pour approfondir les échanges sur les enjeux postaux africains.
  3. Enfin, le 2 septembre 2023, la tour de l’UPAP a été officiellement inaugurée par Mme. Samia Suluhu Hassan, Présidente de la République Unie de Tanzanie, symbolisant ainsi l’engagement continu envers l’amélioration du paysage postal africain.

Cette 41e session du Conseil d’Administration de l’UPAP s’est avérée cruciale pour l’avenir de la poste africaine dans un monde de plus en plus numérisé et intelligent. Les décisions prises lors de cette réunion influenceront sans nul doute la trajectoire des économies numériques du continent.

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Nicolas Kazadi de retour à Kinshasa après un séjour en France

Nicolas Kazadi, l’ancien ministre des Finances, est de retour à Kinshasa depuis le 22 juillet, après un séjour en France. Cette visite avait été validée par le parquet général près la Cour de cassation pour des raisons humanitaires, mais son retour est étroitement surveillé dans le contexte des accusations en cours.

Nouveau report dans l’affaire Bukanga Lonzo : prochaine audience en novembre

La saga judiciaire de Bukanga Lonzo connaît un énième rebondissement. Ce lundi, Dieudonné Kamuleta, président de la Cour constitutionnelle, a annoncé le report de l'audience au 11 novembre 2024. Cette décision a été motivée par une demande de renvoi de Christo Stephanus Grobler pour des raisons de santé, ainsi que par des changements prévus dans la composition des membres de la Cour.

Régulation des lieux de culte en RDC : l’Église du Réveil du Congo réagit aux nouvelles directives

L'Église du Réveil du Congo (ERC) a apporté des clarifications importantes concernant les nouvelles mesures réglementaires sur l'implantation des lieux de culte. L'archevêque-président de l'ERC, Ejiba Yamapia Evariste, a souligné que la restriction de ne pas installer une église à moins de 500 mètres d'une autre ne concerne que les nouvelles constructions et non les établissements existants.