AccueilA la UneScandale politique à...

Scandale politique à Kinshasa : Le député Érick Bukula sous le feu des accusations d’abus sexuels répétés

L’assemblée provinciale de Kinshasa se prononce sur le cas brûlant du député provincial Érick Bukula, accablé par des accusations graves d’abus sexuels répétés envers sa ménagère. Après que ce dernier ait décliné l’invitation à se présenter et à défendre sa position, le bureau de l’Assemblée provinciale de Kinshasa (APK) estime qu’il est temps de lever le voile sur cette affaire et de mettre en marche la machine judiciaire.

Cette décision fait écho à une plainte déposée le 07 septembre 2023 à la Cour d’appel de Kinshasa/Matete par l’avocat de la victime, Hélène Dondja. Selon les détails fournis dans cette plainte, M. Bukula aurait abusé de sa position de pouvoir envers sa ménagère à maintes reprises, déclenchant une série d’actes répréhensibles qui se seraient étalés du 15 décembre 2022 jusqu’à sa démission au mois de mars 2023.

Le récit de l’incident initial est des plus troublants. Le 15 décembre 2022, aux alentours de 13h15, l’accusé aurait sommé la victime d’arrêter ses tâches domestiques pour se rendre dans sa chambre. Cependant, une fois à l’intérieur, la situation aurait pris un tour dramatique lorsque le député aurait fermé la porte derrière lui, précipitant la ménagère sur le lit, tout en proférant des paroles menaçantes : « Tu travailles chez moi, donc tu m’appartiens. » Ce modus operandi serait devenu la norme pour le député Bukula, aboutissant à plus de vingt agressions répétées.

Il est important de souligner que la victime, Hélène Dondja, a fini par quitter son emploi, laissant derrière elle quatre mois de salaire impayé, soit un total de 200 dollars américains, alors qu’elle percevait un maigre salaire mensuel de 50 dollars. De son côté, le député provincial, actuellement en séjour en Belgique, affirme être victime d’une manœuvre politique visant à le disqualifier de la course électorale prévue pour le 20 décembre prochain.

Cette affaire, qui suscite l’indignation et l’inquiétude, fait désormais l’objet d’une enquête approfondie, tandis que la justice s’apprête à trancher dans ce litige qui met en lumière les abus de pouvoir et les atteintes aux droits fondamentaux. La société attend désormais avec impatience les développements à venir dans cette affaire aux ramifications politiques et sociales considérables.

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Explosion meurtrière d’une grenade à Rutshuru : La fragilité de la sécurité en question

Le drame survenu à Lushege, chef-lieu du groupement de Tongo, en territoire de Rutshuru, dans le Nord-Kivu, continue de susciter l'émoi et l'indignation. L’explosion d’une grenade, qui a coûté la vie à quatre personnes...

Alerte à Beni-Kasindi : Le pont Lume menacé de céder, la société civile tire la sonnette d’alarme

Le pont Lume, point crucial de la route Beni-Kasindi, menace de céder selon la Nouvelle société civile congolaise (NSCC) du secteur de Ruwenzori, alertant ainsi sur les dangers imminents qui pèsent sur cette infrastructure vitale.

Beni : Une nouvelle attaque sanglante des rebelles ADF

Le calvaire des habitants de Beni au Nord-Kivu persiste, marqué par une nouvelle attaque brutale des rebelles ADF.