De l’ombre à la...

Dans un contexte où les tensions politiques et sociales sont palpables en République Démocratique du Congo (RDC), les récentes révélations judiciaires concernant la tragique disparition de Chérubin Okende ont suscité une vague d'émotions et de réactions au sein de la population. Au cœur de ces tourments, un citoyen burundais partage ses réflexions et met en garde contre les dangers d'une manipulation médiatique susceptible d'aggraver la situation.

Bintou Keita en visite...

Dans le cadre d'une mission délicate, Bintou Keita, la Représentante spéciale du Secrétaire général de l'ONU pour la République Démocratique du Congo (RDC), a posé ses valises à Mikenge, situé dans le territoire de Mwenga au Sud-Kivu, ce jeudi 29 février. Ce déplacement s'inscrit dans le processus d'évaluation de l'application d'un plan de désengagement stratégique de la Mission de l'Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en RDC (Monusco)

Nouvelle vague de violence...

Dans une récente montée de tension au Nord-Kivu, la région de Masisi a été le théâtre d'une tragédie humaine ce vendredi 1er mars 2024, suite à des bombardements attribués aux rebelles du M23/RDF. Ces attaques ont semé la terreur parmi la population, entraînant la mort de trois personnes et laissant plusieurs autres blessées.

Kinshasa accueille une session...

Dans la capitale de la République démocratique du Congo, Kinshasa, le parti politique Engagement pour la Citoyenneté et le Développement (ECIDé), dirigé par l'opposant Martin Fayulu, a inauguré ce vendredi 1er mars 2024, une session extraordinaire de son conseil national. Cette réunion de haut niveau, prévue pour s'étendre jusqu'au 4 mars
AccueilA la UneLa gravité de...

La gravité de la situation en RDC : Martin Fayulu interpelle le président

Dans un discours empreint de gravité, Martin Fayulu, figure politique majeure de la République Démocratique du Congo, a tenu à adresser un message au Président Félix Tshisekedi. Les paroles de Fayulu résonnent comme un avertissement sévère, rappelant la nécessité pour le chef de l’État de prendre conscience de la profondeur de la crise actuelle et de cesser de jouer avec le destin du peuple congolais.

Le leader de l’opposition congolaise a invité le président en exercice à faire face à la réalité des souffrances endurées par la population, soulignant que manipuler la politique et recourir à la démagogie ne restent jamais impunis à long terme. Martin Fayulu a ainsi exprimé le risque inhérent à jouer avec les aspirations du peuple et à ignorer les conséquences potentielles d’une telle attitude.

Fayulu a fait entendre une voix qui transcende les clivages politiques, appelant à une prise de conscience nationale. Il a mis en garde contre les machinations politiques qui ne peuvent perdurer indéfiniment face à la colère grandissante de la population et au regain de patriotisme qui anime le peuple congolais.

Ce discours reflète les préoccupations profondes qui traversent la société congolaise, où les enjeux politiques et sociaux sont au cœur des débats. La nation attend maintenant de voir si le message de Martin Fayulu sera entendu et si des actions concrètes seront entreprises pour apaiser les tensions qui secouent le pays. La RDC se trouve à un moment crucial de son histoire, où l’unité et la responsabilité de ses dirigeants seront déterminantes pour l’avenir de la nation.

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

De l’ombre à la lumière : leçons burundaises sur la manipulation médiatique en RDC

Dans un contexte où les tensions politiques et sociales sont palpables en République Démocratique du Congo (RDC), les récentes révélations judiciaires concernant la tragique disparition de Chérubin Okende ont suscité une vague d'émotions et de réactions au sein de la population. Au cœur de ces tourments, un citoyen burundais partage ses réflexions et met en garde contre les dangers d'une manipulation médiatique susceptible d'aggraver la situation.

Bintou Keita en visite à Mikenge pour superviser le plan de retrait progressif de la Monusco

Dans le cadre d'une mission délicate, Bintou Keita, la Représentante spéciale du Secrétaire général de l'ONU pour la République Démocratique du Congo (RDC), a posé ses valises à Mikenge, situé dans le territoire de Mwenga au Sud-Kivu, ce jeudi 29 février. Ce déplacement s'inscrit dans le processus d'évaluation de l'application d'un plan de désengagement stratégique de la Mission de l'Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en RDC (Monusco)

Nouvelle vague de violence au Nord-Kivu : L’escalade du conflit avec le M23 fait des victimes civiles

Dans une récente montée de tension au Nord-Kivu, la région de Masisi a été le théâtre d'une tragédie humaine ce vendredi 1er mars 2024, suite à des bombardements attribués aux rebelles du M23/RDF. Ces attaques ont semé la terreur parmi la population, entraînant la mort de trois personnes et laissant plusieurs autres blessées.