AccueilA la UneRDC : AACFG...

RDC : AACFG écarte le dialogue politique au profit de l’élection démocratique

L’Alliance pour l’Avènement d’un Congo Florissant et Grand (AACFG) rejette catégoriquement l’idée d’un dialogue politique comme voie d’accès au pouvoir et exhorte la population congolaise à élire ceux qui s’avèrent dignes de cette responsabilité. Cette déclaration a été prononcée par Jean-Marie Lukulasi, le porte-parole éloquent du regroupement politique.

Dans un contexte politique complexe où les enjeux sont considérables, l’Alliance pour l’Avènement d’un Congo Florissant et Grand, fidèle à sa position, maintient son refus absolu de se prêter au jeu d’un dialogue politique qui, selon ses leaders, pourrait compromettre la stabilité du pays. Au lieu de cela, le regroupement insiste sur l’importance cruciale de la démocratie et de l’élection des dirigeants par la voix du peuple.

Jean-Marie Lukulasi, dans une déclaration solennelle qui a captivé l’attention de l’opinion publique, a souligné que l’heure était venue pour le peuple congolais d’exercer pleinement son droit souverain en participant activement aux élections et en choisissant ses représentants en toute conscience. Selon lui, il est primordial que les citoyens discernent les candidats dignes de leur confiance, capables de promouvoir l’avenir prospère et grandiose du Congo.

Cette déclaration de l’AACFG intervient dans un contexte où les préoccupations concernant l’avenir politique du pays sont plus pressantes que jamais. Les défis socio-économiques et politiques auxquels la République Démocratique du Congo est confrontée exigent des solutions majeures et une vision claire pour un avenir meilleur. L’Alliance estime que cette vision doit émerger des urnes, où la voix du peuple doit être respectée de manière absolue.

En conclusion, l’Alliance pour l’Avènement d’un Congo Florissant et Grand réaffirme son rejet du dialogue politique comme moyen d’accéder au pouvoir. Elle met en avant la nécessité d’une démocratie vibrante et de l’élection de dirigeants méritants par la population congolaise. La décision finale appartient désormais aux citoyens, appelés à jouer un rôle décisif dans la direction que prendra leur nation dans les années à venir.

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Nicolas Kazadi de retour à Kinshasa après un séjour en France

Nicolas Kazadi, l’ancien ministre des Finances, est de retour à Kinshasa depuis le 22 juillet, après un séjour en France. Cette visite avait été validée par le parquet général près la Cour de cassation pour des raisons humanitaires, mais son retour est étroitement surveillé dans le contexte des accusations en cours.

Nouveau report dans l’affaire Bukanga Lonzo : prochaine audience en novembre

La saga judiciaire de Bukanga Lonzo connaît un énième rebondissement. Ce lundi, Dieudonné Kamuleta, président de la Cour constitutionnelle, a annoncé le report de l'audience au 11 novembre 2024. Cette décision a été motivée par une demande de renvoi de Christo Stephanus Grobler pour des raisons de santé, ainsi que par des changements prévus dans la composition des membres de la Cour.

Régulation des lieux de culte en RDC : l’Église du Réveil du Congo réagit aux nouvelles directives

L'Église du Réveil du Congo (ERC) a apporté des clarifications importantes concernant les nouvelles mesures réglementaires sur l'implantation des lieux de culte. L'archevêque-président de l'ERC, Ejiba Yamapia Evariste, a souligné que la restriction de ne pas installer une église à moins de 500 mètres d'une autre ne concerne que les nouvelles constructions et non les établissements existants.