Le Burundi accuse le...

Dans une récente déclaration officielle, le gouvernement du Burundi a exprimé de graves préoccupations, accusant le Rwanda de jouer un rôle dans les récentes violences qui ont secoué la province de Bubanza. L'incident, survenu dimanche dernier à Buringa, a été marqué par une attaque dévastatrice attribuée au groupe Red Tabara

Redirection controversée des fonds...

Dans une révélation qui suscite un vif débat au sein de l'opinion publique et des cercles politiques congolais, une correspondance émanant de Jean-Pierre Bemba Gombo, Vice-Premier Ministre en charge de la Défense nationale et des Anciens combattants, a été mise au jour, exposant une demande controversée adressée aux responsables de la gestion des péages routiers du pays.

Montée de l’insécurité à...

Dans la tranquillité trompeuse de la nuit, la ville de Goma, située au cœur du Nord-Kivu, a une fois de plus été le cadre d'actes de violence alarmants. La dernière série d'incidents, survenue dans la nuit de dimanche, témoigne d'une escalade inquiétante de l'insécurité urbaine qui frappe cette région depuis l'aube de l'année 2024.

RDC : Stabilité et...

En République démocratique du Congo, l'évolution récente de l'économie nationale soulève des interrogations et espoirs dans un contexte mondial incertain, marqué par des défis géopolitiques et environnementaux persistants. Lors de la dernière réunion du conseil des ministres, la gouverneure de la Banque centrale du Congo, Malangu Kabedi, a partagé des nouvelles significatives sur la situation économique actuelle du pays, reflétant les adaptations et les défis auxquels l'économie congolaise est confrontée.
AccueilA la UneUn arrêt attendu...

Un arrêt attendu : Peter Kazadi obtient gain de cause dans le conflit sur les nominations des chefs de secteurs

Le verdict du Conseil d’État en faveur du ministre de l’Intérieur, Peter Kazadi, concernant l’interprétation de l’article 126 de la Loi organique portant composition, organisation et fonctionnement des entités territoriales décentralisées et leurs rapports avec l’État et les provinces, vient clore un différend qui secouait les plus hautes sphères du gouvernement. Ce débat portait sur la compétence pour nommer les chefs de secteur, un enjeu crucial dans la gouvernance des entités territoriales décentralisées en République démocratique du Congo.

Dans sa décision, le Conseil d’État a statué de manière catégorique : « Le ministre des Affaires intérieures nomme les chefs des secteurs et les chefs adjoints des secteurs. Il reconnaît les Chefs des chefferies et les chefs des groupements. Il peut, par arrêté motivé, suspendre toute autorité chargée de l’administration des circonscriptions territoriales pour compromission dans l’exercice de leurs fonctions ou manquements aux devoirs de leurs charges. »

Cette décision clarifie également la répartition des responsabilités en matière de tutelle sur les organes des entités administratives décentralisées. En vertu de cette interprétation, le ministre des Affaires intérieures détient cette autorité, tandis que les actes sont placés sous la responsabilité des gouverneurs des provinces.

L’arrêt du Conseil d’État met ainsi fin à une période de tumulte et de controverse déclenchée par la nomination par Eustache Muhanzi des chefs de secteur jeudi dernier. Cette démarche était justifiée par Muhanzi comme une tentative visant à renforcer l’autorité de l’État et à revitaliser l’administration au sein des Entités territoriales décentralisées (ETD).

Cependant, cette décision n’a pas été bien accueillie par le ministre de l’Intérieur, Peter Kazadi. Dans une réaction rapide, le même jeudi, Kazadi a émis des instructions claires dans un télégramme, enjoignant les gouverneurs des provinces et les administrateurs des territoires à « ignorer » l’arrêté de son collègue, tout en les avertissant de possibles sanctions.

Cette décision du Conseil d’État, bien qu’attendue, suscite des réactions diverses au sein de la classe politique et de la société civile. Certains estiment que cela renforcera la stabilité et la cohérence dans l’administration des ETD, tandis que d’autres craignent que cela ne laisse place à une centralisation excessive du pouvoir. L’avenir révélera l’impact réel de cette décision sur la gouvernance locale en République démocratique du Congo.

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Le Burundi accuse le Rwanda de soutenir des actes de violence sur son territoire

Dans une récente déclaration officielle, le gouvernement du Burundi a exprimé de graves préoccupations, accusant le Rwanda de jouer un rôle dans les récentes violences qui ont secoué la province de Bubanza. L'incident, survenu dimanche dernier à Buringa, a été marqué par une attaque dévastatrice attribuée au groupe Red Tabara

Redirection controversée des fonds des péages vers la défense : Jean-Pierre Bemba au cœur d’une polémique

Dans une révélation qui suscite un vif débat au sein de l'opinion publique et des cercles politiques congolais, une correspondance émanant de Jean-Pierre Bemba Gombo, Vice-Premier Ministre en charge de la Défense nationale et des Anciens combattants, a été mise au jour, exposant une demande controversée adressée aux responsables de la gestion des péages routiers du pays.

Montée de l’insécurité à Goma : Une nuit d’horreur pour trois jeunes

Dans la tranquillité trompeuse de la nuit, la ville de Goma, située au cœur du Nord-Kivu, a une fois de plus été le cadre d'actes de violence alarmants. La dernière série d'incidents, survenue dans la nuit de dimanche, témoigne d'une escalade inquiétante de l'insécurité urbaine qui frappe cette région depuis l'aube de l'année 2024.