Félix Tshisekedi approuve les...

Lors du briefing habituel du jeudi 22 février, organisé par le porte-parole du gouvernement Patrick Muyaya, le président Félix Tshisekedi a abordé la question critique de la fuite des capitaux dans le secteur de la sous-traitance vers l'étranger, au détriment des entrepreneurs congolais.

Des bombardements ravagent la...

La nuit du jeudi 22 février 2024 restera à jamais gravée dans les mémoires des habitants de Sake, une paisible cité de la province du Nord-Kivu, voisine de Goma. La quiétude de cette communauté a été brisée par des actes d'une violence inouïe, alors que les bombardements perpétrés par la coalition M23_RDF ont semé la terreur et le chaos.

Maisons et écoles emportées...

La province de Tanganyika, au cœur de la République Démocratique du Congo, est confrontée à une catastrophe humanitaire alors que des pluies torrentielles ont engendré des inondations dévastatrices, laissant plusieurs familles sans toit dans la région de Manono.

Félix Tshisekedi dénonce :...

Dans une déclaration qui a captivé l'attention nationale, le président Félix Tshisekedi a récemment exprimé sa préoccupation quant à l'état de la justice congolaise, la qualifiant de "malade". Cette prise de position intervient suite à l'arrestation controversée du journaliste Stanis Bujakera, figure influente sur les réseaux sociaux, accusé d'avoir publié un article qu'il n'a pas rédigé.
AccueilA la UneDossier Salomon Kalonda:...

Dossier Salomon Kalonda:  » Tshisekedi doit veiller que la justice ne soit pas utilisée pour régler des comptes aux adversaires politiques » (déclaration)

Le président de la République, Félix Tshisekedi doit veiller à ce que la justice ne soit pas utilisée comme une arme pour anéantir ses adversaires politiques. 

C’est ce qu’a fait savoir  Me Jean-Claude Katende et Me Timothée Mbuya, respectivement, président de l’Association africaine de défense des Droits de l’Homme(ASADHO) et président Justicia Asbl, le samedi 07 octobre 2023 au cours d’une conférence de presse conjointe organisée à Kinshasa. 

D’après Jean Claude Katende, l’arrestation de Salomon Idi Kalonda, conseiller principal de l’opposant Moïse Katumbi, président du parti politique Ensemble pour la République, Moïse Katumbi, est un dossier purement politique, monté pour déstabiliser un adversaire politique direct. 

 Me Jean-Claude Katende et Timothée Mbuya, ont révélé que Salomon Idi aurait été piégé par l’Ambassadeur itinérant du Chef de l’Etat pour le Grand Katanga, Dany Banza à travers Patrick NYUNDO, agent de l’ANR et Conseiller principal en matière de sécurité du Premier Ministre. 

« Il nous revient des sources proches du dossier  que Monsieur Salomon Idi faisait déjà l’objet d’une filature orchestrée par l’Ambassadeur itinérant du Chef de l’Etat pour le Grand Katanga, Dany Banza à travers un certain Patrick NYUNDO, agent de l’ANR et Conseiller principal en matière de sécurité du Premier Ministre du Gouvernement de la RDC », a déclaré Me Timothée Mbuya de Justicia Asbl.

Me Timothée Mbuya de Justicia Asbl a indiqué que ce qui a  énervé le pouvoir pour mettre la main sur le conseiller de Moïse Katumbi serait un message qu’il aurait publié sur X.  

 « Consécutivement à un message X’ publié par Salomon en date du 21.05.2023 qui aurait provoqué la colère des caciques du régime, des instructions claires pour son arrestation auraient été données. Le meilleur prétexte a, donc été, la perte d’une arme de guerre, abusivement attribuée à Salomon Idi Kalonda, alors qu’elle appartenait au garde du corps de Matata Ponyo lors du sit in réprimé le 25 juin 2023 devant la CENI ».

Préoccupés par la détérioration des libertés publiques en cette période et des poursuites judiciaires montées de toute pièce contre les opposants politiques, Jean Claude Katende et Timothée Mbuya requièrent au Président de la cour militaire de constater qu’il s’agit d’un dossier purement politique monté pour régler des comptes à un acteur politique. 

Ces deux organisations de la société civile invitent donc le président de la cour militaire a procédé à la libération de Salomon Idi Kalonda. 

Arrêté le 30 juin de l’année en cours,  Salomon Idi Kalonda se trouve , depuis le 10 juin à l’auditorat militaire.

Le bras droit de Moïse Katumbi est soupçonné de collusion avec des responsables rwandais et des rebelles du M23 pour renverser le régime de Kinshasa. 

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

RDC : la construction de l’échangeur routier de Kolwezi, Félix Tshisekedi émerveillé par le travail de titan réalisé par le groupe EGMF

Grâce au boom actuel, Kolwezi, chef-lieu de la richissime province du Lualaba et coffre-fort des matières premières de la République Démocratique du Congo (RDC) veut ressembler petit à petit aux autres villes minières du monde à l'instar d'Accra au...

RDC : Muzito victime de sa proposition sur la construction d’un mur de séparation entre l’Ouganda, le Rwanda et la RDC par les ennemis...

RDC : Adolphe Muzito victime de sa proposition sur la construction d'un mur de séparation entre l'Ouganda, le Rwanda et la RDC par les ennemis du Congo  Pourquoi les impérialistes s'acharnent contre la proposition d'Adolphe MUZITO pour la  construction d'un...

7 édition Expo béton 2023 : Jean Bamanisa se réjouit d’accord avec ARSP et ministère de la formation professionnelle en vue d’une main d’oeuvre...

7 édition Expo béton 2023 : Jean Bamanisa se réjouit d'accord avec ARSP et ministère de la formation professionnelle en vue d'une main d'oeuvre qualifiée Le président  salon du développement des villes,des corridors et des zones économiques spéciales ZES Expo...