Des bombardements ravagent la...

La nuit du jeudi 22 février 2024 restera à jamais gravée dans les mémoires des habitants de Sake, une paisible cité de la province du Nord-Kivu, voisine de Goma. La quiétude de cette communauté a été brisée par des actes d'une violence inouïe, alors que les bombardements perpétrés par la coalition M23_RDF ont semé la terreur et le chaos.

Maisons et écoles emportées...

La province de Tanganyika, au cœur de la République Démocratique du Congo, est confrontée à une catastrophe humanitaire alors que des pluies torrentielles ont engendré des inondations dévastatrices, laissant plusieurs familles sans toit dans la région de Manono.

Félix Tshisekedi dénonce :...

Dans une déclaration qui a captivé l'attention nationale, le président Félix Tshisekedi a récemment exprimé sa préoccupation quant à l'état de la justice congolaise, la qualifiant de "malade". Cette prise de position intervient suite à l'arrestation controversée du journaliste Stanis Bujakera, figure influente sur les réseaux sociaux, accusé d'avoir publié un article qu'il n'a pas rédigé.

Accord UE-Rwanda : Tensions...

Le président Félix Tshisekedi a exprimé son mécontentement à l'égard de l'Union européenne après la conclusion d'un accord sur les minerais stratégiques avec le Rwanda, pays accusé de déstabiliser la République démocratique du Congo.
AccueilA la UneBintou Keita exhorte...

Bintou Keita exhorte le M23 à reconsidérer sa position au conseil des droits de l’homme de l’ONU

Kinshasa, RDC – La situation dans la région de l’est de la République démocratique du Congo (RDC) suscite de vives préoccupations au sein de la communauté internationale, et la représentante spéciale du Secrétaire général de l’ONU, Bintou Keita, a exprimé ces inquiétudes lors d’une récente session du Conseil des droits de l’homme de l’ONU.

Keita a appelé le groupe rebelle M23 à démanteler son administration parallèle et à revenir sur les positions sur le terrain, conformément à la feuille de route de Luanda. Dans son discours au Conseil, elle a déclaré : « Leur présence et leur activisme aggravent la situation humanitaire et des droits de l’homme. La situation humanitaire déjà alarmante s’est davantage détériorée avec plus d’un million de déplacés supplémentaires. »

L’implication du M23 dans la région de l’est de la RDC a suscité des inquiétudes croissantes en raison de ses activités qui ont un impact direct sur la situation des droits de l’homme et la stabilité de la région. La présence de cette milice a conduit à une augmentation du nombre de déplacés, exacerbant ainsi une situation humanitaire déjà préoccupante.

La feuille de route de Luanda, un accord signé en 2020 entre le gouvernement congolais et les groupes rebelles, visait à mettre fin aux hostilités et à ramener la stabilité dans la région de l’est de la RDC. Cependant, le M23 n’a pas respecté ses engagements et a maintenu une présence militaire dans la région.

La déclaration de Bintou Keita intervient dans un contexte où la communauté internationale cherche des solutions pour mettre fin à la crise en cours dans l’est de la RDC. Les appels à la désescalade et au respect des accords précédents sont essentiels pour restaurer la paix et la sécurité dans cette région troublée.

Les représentants de l’ONU continuent de plaider en faveur d’une solution pacifique à ce conflit persistant, tout en exprimant leur profonde préoccupation quant à l’impact sur la population civile. La situation humanitaire demeure une priorité urgente, avec des milliers de personnes déplacées et vulnérables qui ont désespérément besoin d’aide.

La déclaration de Bintou Keita rappelle l’importance de résoudre cette crise de manière diplomatique et de trouver des solutions pour mettre fin aux souffrances du peuple congolais dans l’est du pays. La communauté internationale continue de suivre de près la situation et d’exhorter toutes les parties à travailler en faveur de la paix et de la stabilité dans la région.

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Des bombardements ravagent la cité de Sake : la terreur s’abat sur les habitants

La nuit du jeudi 22 février 2024 restera à jamais gravée dans les mémoires des habitants de Sake, une paisible cité de la province du Nord-Kivu, voisine de Goma. La quiétude de cette communauté a été brisée par des actes d'une violence inouïe, alors que les bombardements perpétrés par la coalition M23_RDF ont semé la terreur et le chaos.

Maisons et écoles emportées par les eaux à Manono, Tanganyika : Une crise humanitaire imminente

La province de Tanganyika, au cœur de la République Démocratique du Congo, est confrontée à une catastrophe humanitaire alors que des pluies torrentielles ont engendré des inondations dévastatrices, laissant plusieurs familles sans toit dans la région de Manono.

Félix Tshisekedi dénonce : Bujakera victime d’une justice malade en RDC

Dans une déclaration qui a captivé l'attention nationale, le président Félix Tshisekedi a récemment exprimé sa préoccupation quant à l'état de la justice congolaise, la qualifiant de "malade". Cette prise de position intervient suite à l'arrestation controversée du journaliste Stanis Bujakera, figure influente sur les réseaux sociaux, accusé d'avoir publié un article qu'il n'a pas rédigé.