AccueilA la UneRDC : Nouvelles...

RDC : Nouvelles tensions à la frontière rwandaise

Par Manassé Kitemoko Kosi

Bukavu, RD Congo – Les récentes hostilités qui ont éclaté ce lundi matin à la frontière entre la République Démocratique du Congo et le Rwanda suscitent des inquiétudes croissantes quant à la stabilité de la région. Le M23_RDF, soutenu par les forces rwandaises, s’est affronté avec les jeunes résistants patriotes d’un côté, et avec les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) de l’autre, dans les profondeurs de trois antennes de Buhumba.

Alors que les FARDC avaient reçu l’ordre de maintenir un cessez-le-feu, des rapports indiquent que des militaires rwandais du RDF sont intervenus en larguant deux bombes dans la zone désignée pour le cessez-le-feu des FARDC, située dans le groupement Buhumba, territoire de Nyiragongo. Cette action a contraint une fois de plus l’armée congolaise à riposter.

De nombreux citoyens congolais estiment qu’il est désormais temps pour les FARDC d’utiliser toutes leurs ressources pour mettre un terme définitif à la présence des forces armées rwandaises sur le sol congolais. L’attitude actuelle de l’armée congolaise est perçue par certains comme de l’indifférence face à la souffrance des populations, qui, après plus de deux ans de conflit, commencent à perdre tout espoir.

Suite aux récents affrontements du weekend, au cours desquels le M23 a subi des pertes importantes, dont plusieurs officiers supérieurs de l’armée rwandaise, la situation s’est intensifiée ce lundi matin. Les combats ont repris entre le M23_RDF, les jeunes résistants patriotes, et les FARDC, dans les profondeurs de trois antennes de Buhumba.

Selon une source locale, des colonnes de militaires rwandais du M23/RDF ont été observées se dirigeant de Kimbumba vers Buhumba en ce début de matinée. Cette situation a entraîné le blocage des mouvements de la population et des motocyclettes entre Goma et Rutshuru.

Cependant, dans d’autres zones, la situation demeure calme ce matin. Nous avons appris que les rebelles du M23 se sont retirés de Birambizo/Bukombo. Dans la cité de Kitshanga, des signes indiquent que les rebelles envisagent une réunion avec la population locale, selon nos sources sur place.

Ces nouveaux développements laissent planer une incertitude quant à l’avenir de la région, alors que les parties en conflit cherchent à défendre leurs intérêts. Il est essentiel de surveiller de près cette situation en évolution pour comprendre pleinement les enjeux et les conséquences pour la région.

Manassé Kitemoko Kosi, pour Bisonews.cd

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Explosion meurtrière d’une grenade à Rutshuru : La fragilité de la sécurité en question

Le drame survenu à Lushege, chef-lieu du groupement de Tongo, en territoire de Rutshuru, dans le Nord-Kivu, continue de susciter l'émoi et l'indignation. L’explosion d’une grenade, qui a coûté la vie à quatre personnes...

Alerte à Beni-Kasindi : Le pont Lume menacé de céder, la société civile tire la sonnette d’alarme

Le pont Lume, point crucial de la route Beni-Kasindi, menace de céder selon la Nouvelle société civile congolaise (NSCC) du secteur de Ruwenzori, alertant ainsi sur les dangers imminents qui pèsent sur cette infrastructure vitale.

Beni : Une nouvelle attaque sanglante des rebelles ADF

Le calvaire des habitants de Beni au Nord-Kivu persiste, marqué par une nouvelle attaque brutale des rebelles ADF.