Violence persistante à Mai-Ndombe...

La région de Kwamouth, située dans le territoire de Mai-Ndombe, est une fois de plus le théâtre de violences choquantes. Vendredi dernier, au village Mukele, un agriculteur a été sauvagement égorgé par les miliciens Mobondo, plongeant la communauté dans une nouvelle vague d'horreur.

Intensification des combats au...

Dans le contexte de l'escalade des hostilités au Nord-Kivu, Amnesty International a réitéré son appel pressant aux autorités de la République démocratique du Congo (RDC) afin qu'elles prennent des mesures immédiates pour protéger et assister les civils pris au piège des affrontements entre l'armée congolaise et les combattants du Mouvement du 23 mars (M23).

L’UE et le Rwanda...

L'Union européenne (UE) et le Rwanda ont scellé un partenariat stratégique en signant un protocole d'accord visant à promouvoir le développement de chaînes de valeur durables pour les matières premières critiques. L'accord, signé par Jutta Urpilainen, commissaire européenne aux partenariats internationaux

Transformation numérique : Mokilink...

Kinshasa, le 19 février - Mokilink Services, acteur incontournable du secteur des services...
AccueilA la UneMatata Ponyo dénonce...

Matata Ponyo dénonce la hausse du taux de change lors d’un Meeting à Kindu

Kindu, Province du Maniema – Lors d’un récent meeting électoral à Kindu, Augustin Matata Ponyo, candidat à la présidentielle de 2023, a vivement critiqué la montée en flèche du taux de change du dollar, mettant en avant son expérience passée en tant que Premier Ministre. Matata Ponyo s’est présenté comme le « Docteur de Dollars » et a souligné son bilan en matière de stabilité économique.

« Quand j’étais Premier Ministre, le taux de change était maintenu à 920 CDF (1 USD). On me surnomme le Docteur de Dollars« , a déclaré Matata Ponyo, rappelant sa gestion antérieure.

Le candidat a critiqué la compétence économique des dirigeants actuels, affirmant que la situation actuelle, avec un dollar à 2800 CDF, démontre leur incompétence. Il a interpellé la foule en demandant si les électeurs voteraient pour quelqu’un qui, selon lui, nuit à l’économie du Congo en augmentant le taux de change.

« Partout, ces personnes promettent de faire baisser le taux de change, mais elles ne disposent pas des compétences pour y parvenir. Allez-vous voter pour quelqu’un qui nuit à l’économie du Congo en augmentant le taux de change ?« , a-t-il lancé à la foule.

Matata Ponyo a également abordé la question de la corruption, pointant du doigt les politiciens au pouvoir. Il a averti les électeurs de ne pas voter pour des « voleurs ou des sorciers », faisant référence aux individus de l’Union sacrée, qu’il a qualifiés de ventripotents.

Le discours de Matata Ponyo a été accueilli par des applaudissements enthousiastes de la foule, qui a scandé son nom et son slogan de campagne « Matata, waku mbingu (Matata, du paradis)« .

La fluctuation du taux de change du dollar reste une préoccupation majeure pour les Congolais, affectant directement le pouvoir d’achat des ménages et des entreprises et contribuant à l’inflation.

Lors d’un meeting électoral jeudi 23 novembre également à Kindu, le président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi, a également abordé la question du taux de change, assurant que des mesures étaient prises pour stabiliser le franc congolais et faire baisser le taux de change.

Manassé Kitemoko Kosi

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Violence persistante à Mai-Ndombe : Un agriculteur victime des miliciens Mobondo à Kwamouth

La région de Kwamouth, située dans le territoire de Mai-Ndombe, est une fois de plus le théâtre de violences choquantes. Vendredi dernier, au village Mukele, un agriculteur a été sauvagement égorgé par les miliciens Mobondo, plongeant la communauté dans une nouvelle vague d'horreur.

Intensification des combats au Nord-Kivu : Appel pressant d’Amnesty International à la protection des civils

Dans le contexte de l'escalade des hostilités au Nord-Kivu, Amnesty International a réitéré son appel pressant aux autorités de la République démocratique du Congo (RDC) afin qu'elles prennent des mesures immédiates pour protéger et assister les civils pris au piège des affrontements entre l'armée congolaise et les combattants du Mouvement du 23 mars (M23).

L’UE et le Rwanda s’allient pour favoriser des chaînes de valeur durables

L'Union européenne (UE) et le Rwanda ont scellé un partenariat stratégique en signant un protocole d'accord visant à promouvoir le développement de chaînes de valeur durables pour les matières premières critiques. L'accord, signé par Jutta Urpilainen, commissaire européenne aux partenariats internationaux