AccueilA la UneÉlections 2023 :...

Élections 2023 : Situation particulière au Canada, la CENI s’adapte

La Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) a récemment informé la population de difficultés survenues lors de la mise en place des bureaux de vote au Canada en prévision des élections de 2023. Selon les informations fournies, un seul bureau de vote a pu être installé, équipé de deux Dispositifs d’Enregistrement des Votes (DEV), en raison de retards dans l’obtention des visas pour son personnel.

Retard dans l’installation des bureaux de vote

La CENI a souligné que les obstacles logistiques liés aux formalités administratives ont entraîné des retards dans l’obtention des visas nécessaires au déploiement de son personnel au Canada. Cette situation a conduit à la mise en place d’un seul bureau de vote, malgré les préparatifs initiaux prévoyant plusieurs sites de vote dans le pays.

Un seul bureau de vote, deux DEV au Canada

Le bureau de vote unique, équipé de deux Dispositifs d’Enregistrement des Votes, a été installé à l’ambassade de la RDC au Canada. La CENI a assuré que malgré cette contrainte, le processus électoral s’est déroulé normalement et conformément aux normes électorales en vigueur.

En dépit des défis rencontrés, la Commission a tenu à souligner la transparence et l’intégrité du processus électoral, soulignant que toutes les dispositions nécessaires ont été prises pour garantir un déroulement sans heurts du vote au sein de la communauté congolaise résidant au Canada.

Réassurance quant au déroulement du vote

La CENI a tenu à rassurer la population quant à l’intégrité du vote, insistant sur le fait que toutes les procédures ont été respectées dans le seul bureau de vote ouvert au sein de l’ambassade. Les électeurs ont eu l’opportunité d’exercer leur droit de vote dans des conditions normales, malgré les circonstances imprévues ayant conduit à la mise en place d’un dispositif de vote restreint.

En conclusion, bien que la mise en place d’un seul bureau de vote puisse être perçue comme une adaptation aux circonstances, la CENI affirme que cette mesure exceptionnelle n’a pas compromis l’intégrité du processus électoral au Canada.

Manassé Kitemoko kosi

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Kinshasa : Daniel Bumba, nouveau gouverneur, sollicite un crédit de 200 millions USD chez FirstBank DRC

À peine installé en tant que nouveau Gouverneur de Kinshasa, Daniel Bumba a rapidement pris des mesures audacieuses pour pallier le déficit budgétaire hérité à l'Hôtel de Ville. Face à des caisses vides, il a engagé des discussions avec FirstBank DRC SA en vue d'obtenir un crédit substantiel de 200 millions USD pour financer ses premiers grands projets de développement urbain.

Koffi Olomidé : Entre liberté d’expression et responsabilité sociale

La récente apparition de Koffi Olomidé au « Panier The Morning Show » de la RTNC a ravivé le débat sur la liberté d'expression et la responsabilité sociale des personnalités publiques en République Démocratique du Congo. Lors de son intervention, le célèbre artiste congolais a suscité la controverse en commentant la situation sécuritaire dans l'Est du pays, notamment l'avancée des troupes du M23 et les tensions frontalières avec le Rwanda.

RDC : Jacky Ndala, derrière Corneille Nangaa à la messe, une alliance inattendue ?

Lors d'une messe dominicale à la paroisse Saint Aloïs, située dans le territoire de Rutshuru sous contrôle de l'armée rwandaise, une présence intrigante a attiré l'attention : celle de Jacky Ndala, ancien coordonnateur national de la jeunesse d'Ensemble pour la République. Il était vu derrière Corneille Nangaa, ancien président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), suscitant des spéculations sur un possible ralliement à une nouvelle cause.