AccueilA la UneConvocation à Kinshasa...

Convocation à Kinshasa : Le Gouverneur de Haut-Uele, Christophe Baseane Nangaa

Le gouverneur de la province de Haut-Uele, Christophe Baseane Nangaa, également membre de l’Union sacrée pour la nation, a été convoqué en urgence à Kinshasa pour des consultations, selon un télégramme émis par le Vice-Premier ministre (VPM), ministre de l’intérieur, sécurité et affaires coutumières, Peter Kazadi, le samedi 23 décembre 2023.

Lors d’un briefing avec la presse ce lundi, Peter Kazadi a minimisé l’événement en affirmant qu’il s’agissait d’une convocation normale dans le cadre du travail. « Il n’est pas le seul à être rappelé à Kinshasa, et ce n’est pas la première fois pour lui. J’ai également rappelé le gouverneur du Sud Ubangi pour consultation », a-t-il déclaré, restant évasif sur les détails.

Bien que le motif de cette convocation ne soit pas explicitement évoqué, de nombreux observateurs spéculent sur un lien potentiel avec la récente émergence d’un mouvement politico-militaire dénommé « Alliance Fleuve Congo » (AFC). Ce mouvement, dirigé par Corneille Nangaa, le frère du gouverneur, et impliquant les rebelles du M23, a récemment été lancé depuis Nairobi, au Kenya.

Selon Corneille Nangaa, l’objectif de l’Alliance Fleuve Congo est de contribuer à la refondation de l’État et à la résolution des causes profondes des conflits récurrents en RDC. Le lancement de ce mouvement a été marqué par la présence de Bertrand Bisimwa, l’un des leaders du M23, actif dans plusieurs territoires de la province du Nord-Kivu.

La situation a pris une tournure internationale lorsque le président kényan, William Ruto, a rejeté la demande du président congolais Félix Tshisekedi d’arrêter Corneille Nangaa. Ruto a souligné que le Kenya était une démocratie, refusant d’arrêter quelqu’un pour avoir exprimé ses opinions, considérant cela comme une composante normale du processus démocratique.

« Ceux que nous arrêtons sont les criminels. Si une personne commet des actes criminels, alors nous ferons tout notre possible pour y remédier. Mais faire des déclarations, ça fait partie de la démocratie. Combien de personnes font des déclarations contre moi au Kenya ? Il y en a tous les jours! », a déclaré Ruto aux journalistes kényans.

En réponse, la RDC a rappelé son ambassadeur au Kenya pour consultation et a également rappelé son ambassadeur auprès de l’East African Community (EAC). Le Vice-Premier ministre de la RDC, Peter Kazadi Kankonde, a tenu une réunion urgente avec le chargé d’affaires kényan en RDC, soulignant la préoccupation face à la menace d’un mouvement politico-militaire basé à Nairobi.

Manassé Kitemoko kosi

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Jacquemain Shabani entame mission sécuritaire à Goma sous haute tension

Le vice-Premier ministre et ministre de l’Intérieur, Jacquemain Shabani, a entamé ce samedi 13 juillet une mission délicate au Nord-Kivu, débutant par la ville de Goma.

RDC : L’UDPS en ébullition, Augustin Kabuya conserve le soutien de la Présidence

L'Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) est actuellement au cœur d'une tempête politique. Plusieurs membres influents et militants du parti au pouvoir réclament le départ d'Augustin Kabuya, qu'ils accusent de gestion autoritaire et de favoritisme.

Congrès de l’ONEC : Michel Victor Lessay présente le rôle de l’APLC et son bilan face aux défis de la transparence financière en RDC

Lors du Congrès de l'ONEC, Michel Victor Lessay, Coordonnateur a.i. de l'Agence de Prévention et de Lutte contre la Corruption (APLC), a souligné les efforts soutenus de la République Démocratique du Congo dans la lutte contre la corruption, la fraude et le détournement de fonds publics. Il a mis en avant les stratégies de l'APLC ainsi que ses progrès et ambitions futures...