AccueilA la UneCloture du forum...

Cloture du forum Global Gateway : la RDC et l’UE unissent leurs efforts pour une cooperation stratégique

La clôture du Forum Global Gateway, qui s’est tenu du 25 au 26 octobre 2023 à Bruxelles, a été marquée par un pas significatif vers une coopération renforcée entre la République Démocratique du Congo (RDC) et l’Union Européenne (UE). Sous la direction du Premier Ministre Sama Lukonde Kyenge, la délégation congolaise a activement participé à cet événement d’importance diplomatique.

Le memorandum d’entente : un pas vers une collaboration stratégique

Lors de cette rencontre, la Ministre des Mines, Antoinette N’samba Kalambayi, a joué un rôle central en scellant un Mémorandum d’Entente (MOU) entre la RDC et l’UE. Ce document lie les deux parties dans une coopération qui vise à renforcer les liens économiques, en mettant particulièrement l’accent sur toutes les chaînes de valeur des matières premières critiques et stratégiques.

La Ministre a souligné l’importance de ce partenariat dans la promotion d’un approvisionnement sûr en substances minérales critiques, soutenant ainsi la transition énergétique et numérique. Cependant, elle a évoqué sobrement que si l’UE veut sécuriser ses approvisionnements, elle doit également investir dans ce secteur pour garantir la fiabilité de l’approvisionnement.

Géologie en RDC : enjeux et defis

Au cœur des préoccupations actuelles en RDC se trouve la recherche géologique, replacée au centre des priorités. Bien que le pays soit qualifié de « scandale géologique », la connaissance géologique ne couvre actuellement que 17% du territoire national. C’est un défi majeur, mais également une opportunité pour découvrir de nouvelles ressources minérales et gisements cruciaux.

L’approvisionnement en matières premières critiques, telles que le coltan, essentiel à la transition numérique, nécessite la sécurisation de zones vulnérables, notamment dans l’est du pays. La Ministre des Mines a souligné la nécessité d’une coopération sincère pour surmonter les défis liés à la déstabilisation de ces régions par des acteurs extérieurs.

Une cooperation axée sur le développement local

Dans le cadre de cette collaboration, la Ministre a mis en avant plusieurs axes stratégiques, dont le transfert des technologies et connaissances minières par le soutien au Service Géologique National du Congo. De plus, elle a souligné l’importance de la transformation locale des minerais, le développement des infrastructures à travers le pays, l’accélération de l’industrialisation, le soutien à l’entrepreneuriat local, et la diversification de l’économie congolaise.

En conclusion, cette étape vers une coopération renforcée entre la RDC et l’UE ouvre la voie à des opportunités de développement économique, tout en adressant les défis complexes liés à l’exploitation des ressources naturelles du pays. Une collaboration qui, dans la tradition diplomatique, exige la prudence et la diligence pour garantir des bénéfices mutuels durables.

Manassé Kitemoko Kosi

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

RDC : Vers une réforme pour mieux encadrer le secteur minier et pétrolier

Face à l'impact croissant de la fraude dans les secteurs minier et pétrolier, le gouvernement congolais envisage des réformes significatives pour sécuriser ses recettes et soutenir les projets de développement. Lors d'une récente réunion, le ministre de l'Économie nationale, Daniel Mukoko Samba, a détaillé les nouvelles stratégies mises en place pour remédier aux pertes financières liées à ces pratiques.

RDC : Interdiction temporaire des importations de bières et boissons gazeuses pour renforcer l’industrie locale

Le gouvernement congolais, par l'intermédiaire du ministre du Commerce extérieur, Julien Paluku, a instauré une interdiction temporaire de l'importation des bières et boissons gazeuses. Cette mesure, effective à partir du 26 juin pour une durée de 12 mois, marque une étape importante dans la politique économique visant à promouvoir la production locale.

Prison centrale de Makala : plus de 15 000 détenus pour une capacité de 1 500

La prison centrale de Makala, située à Kinshasa, est le théâtre de conditions de détention préoccupantes. Conçue pour accueillir 1 500 personnes, elle abrite aujourd'hui plus de 15 000 détenus, une situation qui exacerbe la surpopulation et engendre des...