AccueilA la UneRéunion du Conseil...

Réunion du Conseil des Ministres après les élections présidentielles en RDC

Le Président Félix Tshisekedi a présidé la 120e réunion du Conseil des Ministres le vendredi 29 décembre, marquant la reprise des activités gouvernementales après une pause due à la campagne électorale et à l’organisation des élections générales en République démocratique du Congo.

Les résultats partiels de l’élection présidentielle du 20 décembre continuent d’être publiés, et selon les chiffres actualisés de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI), Félix Tshisekedi est en tête avec 72,89%, soit 11.606.844 voix sur 15.923.911 suffrages valablement exprimés.

L’accueil chaleureux réservé au Président par les membres du gouvernement témoigne de sa position prédominante dans cette compétition politique. Dans son discours d’ouverture, Tshisekedi a souligné la nécessité pour le gouvernement de redoubler d’efforts pour répondre aux attentes de la population qui semble prête à lui renouveler sa confiance pour un nouveau mandat.

« Tout le monde va bien ? Tout le monde est revenu de la campagne électorale et des élections, ou il y a encore ceux qui sont restés ? Il paraît qu’il faut rester vigilant jusqu’au bout. Je ne sais pas si c’est de la chance, moi j’ai eu le soutien du peuple congolais, vous comprenez que nous devons vraiment travailler dur pour leur rendre ça », a déclaré Félix Tshisekedi.

Pendant la campagne électorale, le Président a articulé sa vision pour le pays, aspirant à bâtir un « Congo uni, sécurisé et prospère à l’horizon 2028 ». Son objectif, s’il obtient un second mandat, est de « consolider les acquis » de son premier mandat.

Cependant, la contestation des résultats émane des principaux candidats, notamment Moïse Katumbi Chapwe, Martin Fayulu Madidi, Denis Mukwege Mukengere, et d’autres. Ils rejettent catégoriquement les résultats, invoquant des irrégularités identifiées dans plusieurs rapports des missions d’observation électorale.

La prochaine étape du processus électoral consistera en la publication des résultats provisoires de l’élection présidentielle, prévue pour le dimanche 31 décembre. Ensuite, les contentieux seront portés devant la Cour constitutionnelle, qui devra rendre sa décision d’ici le 10 janvier 2024. Le nouveau président prêtera serment le 20 janvier 2024, soit dix jours après la décision de la Cour.

Manassé Kitemoko kosi

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Les nouveaux sénateurs du Nord-Kivu exhortés à agir pour la paix dans la province

Les acteurs de la société civile et les organisations de jeunesse du Nord-Kivu attendent des sénateurs fraîchement élus de cette province une prise de position ferme et des actions concrètes pour rétablir la paix...

Reprise des combats entre les FARDC et le M23 à rutshuru

Les affrontements entre l’armée congolaise et les rebelles du M23, soutenus par le Rwanda, ont repris avec intensité ce lundi 27 mai dans le territoire de Rutshuru, au Nord-Kivu...

L’ARSP appelle la Gécamines à faciliter la recommandation de plus de 20 entreprises à TFM

Lundi 27 mai, l’Autorité de régulation de la sous-traitance dans le secteur privé (ARSP) a exhorté la GECAMINES à ne pas entraver la recommandation de plus de 20 entreprises à Tenke Fungurume Mining (TFM).