Contrôle des FARDC à...

Les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) ont réussi à maintenir le contrôle de la localité stratégique de Kanyamahoro, contrecarrant ainsi les tentatives infructueuses de la coalition RDF/M23 de s'emparer de la position. Cette information a été confirmée par le porte-parole militaire du Nord Kivu.

Tensions régionales : Le...

Le représentant permanent du Rwanda aux Nations Unies, Ernest Rwamucyo, a soulevé des inquiétudes majeures lors d'une récente intervention devant le Conseil de sécurité. Il a accusé le Burundi et la République démocratique du Congo (RDC) de chercher à provoquer un changement de régime au Rwanda.

Chérubin Okende : L’Union...

Au cours de la 173e session du Comité des droits de l'homme des parlementaires de l'Union interparlementaire, tenue du 23 janvier au 08 février, une exigence sans équivoque a été adressée aux autorités congolaises.

Repositionnement des Combats dans...

Goma, RDC - Ce mercredi 21 février, les bruits sourds des affrontements ont une fois de plus secoué la région instable du Nord-Kivu, mettant en scène la coalition des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) et Wazalendo contre les rebelles du M23, appuyés par l'armée rwandaise.
AccueilA la UneClarifications sur la...

Clarifications sur la nouvelle taxe d’électricité : Un impact restreint sur 55 opérateurs miniers

La Société Nationale d’Électricité (SNEL SA) a récemment apporté des éclaircissements essentiels concernant la récente taxe de consommation d’électricité, suscitant des interrogations et des inquiétudes au sein du secteur énergétique en République Démocratique du Congo.

Contrairement à certaines informations rapportées, il est désormais évident que cette taxe, initiée par un arrêté interministériel, ne touche qu’une portion spécifique du secteur énergétique, à savoir les opérateurs miniers. Selon les précisions fournies par la SNEL SA, cette taxe s’applique strictement à 55 opérateurs miniers opérant dans le pays. Les clients domestiques et les petites et moyennes entreprises (PME) ne sont pas soumis à cette nouvelle mesure fiscale.

Un point notable est l’exemption de la Sicomines de cette taxe. En se référant au Code minier en vigueur en RDC, cette entreprise a fait valoir que les clients miniers bénéficient d’une exonération de plusieurs taxes, y compris celle-ci. Cette exemption soulève des questions sur la clarté et la cohérence des dispositions réglementaires en vigueur.

Le directeur général de la SNEL SA a souligné le rôle de l’entreprise en tant que collecteur et bénéficiaire de la taxe, précisant que la SNEL SA n’a pas l’autorité d’interpréter ces dispositions. La correspondance liée à cette question a été transférée au secrétaire général au ministère des Ressources hydrauliques et de l’Électricité pour des directives supplémentaires.

En substance, la SNEL SA agit conformément à l’arrêté interministériel, signé entre les Ressources hydrauliques et les Finances, spécifiant que l’opérateur est à la fois le redevable et l’assujetti de la redevance. En vertu de ces dispositions, l’opérateur est responsable du paiement de la taxe de consommation d’eau et d’électricité, tandis que le consommateur final en est l’assujetti. Le non-recouvrement de la taxe par la SNEL SA pourrait entraîner une charge financière pour l’entreprise.

En parallèle, l’Autorité de Régulation de l’Énergie (ARE) a émis une circulaire adressée à l’ensemble des opérateurs du secteur énergétique, soulignant l’importance du respect des nouvelles dispositions.

En conclusion, cette clarification apportée par la SNEL SA éclaire davantage sur l’impact spécifique de la nouvelle taxe d’électricité, soulignant son application restreinte aux opérateurs miniers. Cependant, les exemptions accordées à certaines entités soulèvent des questions sur la cohérence et la transparence du cadre réglementaire.

Manassé Kitemoko Kosi

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Contrôle des FARDC à Kanyamahoro : La Coalition RDF/M23 Déjouée

Les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) ont réussi à maintenir le contrôle de la localité stratégique de Kanyamahoro, contrecarrant ainsi les tentatives infructueuses de la coalition RDF/M23 de s'emparer de la position. Cette information a été confirmée par le porte-parole militaire du Nord Kivu.

Tensions régionales : Le Rwanda accuse le Burundi et la RDC de soutenir une coalition militaire menaçante

Le représentant permanent du Rwanda aux Nations Unies, Ernest Rwamucyo, a soulevé des inquiétudes majeures lors d'une récente intervention devant le Conseil de sécurité. Il a accusé le Burundi et la République démocratique du Congo (RDC) de chercher à provoquer un changement de régime au Rwanda.

Chérubin Okende : L’Union interparlementaire réclame transparence et justice

Au cours de la 173e session du Comité des droits de l'homme des parlementaires de l'Union interparlementaire, tenue du 23 janvier au 08 février, une exigence sans équivoque a été adressée aux autorités congolaises.