AccueilA la UneBumba : nouvelles...

Bumba : nouvelles révélations sur les allégations de fraude impliquant Jean-Pierre Lihau

La bourgade de Bumba, située dans la province de la Mongala, est le théâtre d’une affaire électorale délicate impliquant Jean-Pierre Lihau au sein de l’Union sacrée. Des vidéos circulent sur la toile, exposant des villages tels que Yamwanda et Bongoluyanzeka où des bulletins de vote sont préalablement cochés en faveur du candidat n°145. Des accusations fusent au sein de la société civile locale, dénonçant la prétendue détention illégale de machines à voter et de bulletins de vote par le vice-Premier ministre de la Fonction publique.

Tel un scénario de film, des scènes électoraux se dévoilent, mettant en scène des bulletins de vote et des procès-verbaux remplis au nom des candidats Bokungu, César Limbaya – gouverneur de province, et du numéro 125, Jean-Pierre Lihau, actuel vice-Premier ministre en charge de la Fonction publique. La police a déjà procédé à des interpellations à certains endroits où ces actes présumés de fraude ont été constatés.

CENI et l’ombre de l’invalidation

César Limbaya a déjà été pris dans les rets de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), son nom apparaissant parmi les 82 candidats déjà invalidés pour fraude électorale, violence, et détention de machines à voter. La question qui se pose maintenant, soulevée par un prélat catholique, est de savoir si les deux autres poids lourds de la famille politique du chef de l’État subiront le même sort, compte tenu de la gravité des accusations qui pèsent sur eux.

Nouvel élément à charge contre Lihau

Dans une nouvelle vidéo devenue virale, un individu se présentant comme un agent électoral accuse ouvertement le vice-Premier ministre en charge de la Fonction publique de ne pas avoir honoré sa part d’un accord financier. L’agent, visage dissimulé, dénonce le non-respect d’une entente qui aurait impliqué l’octroi de 5 000 voix frauduleuses à Lihau via des machines à voter, en échange de 5 000 dollars. Cette révélation ajoute une dimension financière au scandale, soulignant les prétendues pratiques douteuses dans le cadre électoral.

Le mystère du numéro 125 de Lihau

Sur la liste finale des candidats aux élections législatives nationales dans la circonscription de Bumba, un détail a suscité des interrogations. Le numéro 125 a été attribué à Jean-Pierre Lihau, le même numéro qu’il avait porté en 2018. Est-ce une manipulation délibérée du fichier électoral ou une simple erreur matérielle ? Les résidents locaux s’interrogent sur cet étrange hasard qui place le candidat, autrefois membre du Front commun pour le Congo, avec le même numéro cette fois-ci. Les critiques s’interrogent sur la transparence du processus électoral.

Des inquiétudes préalables

Selon des sources locales, dès la publication de la liste des candidats, des voix se sont élevées pour interpeller la CENI et l’UDPS/Tshisekedi, soulignant le risque d’un scandale à venir. Ces préoccupations, exprimées avant même que les allégations de fraude n’éclatent au grand jour, mettent en lumière la fragilité perçue de la CENI depuis son installation, suscitant le mécontentement de divers secteurs de la population.

Par Manassé Kitemoko Kosi

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Les nouveaux sénateurs du Nord-Kivu exhortés à agir pour la paix dans la province

Les acteurs de la société civile et les organisations de jeunesse du Nord-Kivu attendent des sénateurs fraîchement élus de cette province une prise de position ferme et des actions concrètes pour rétablir la paix...

Reprise des combats entre les FARDC et le M23 à rutshuru

Les affrontements entre l’armée congolaise et les rebelles du M23, soutenus par le Rwanda, ont repris avec intensité ce lundi 27 mai dans le territoire de Rutshuru, au Nord-Kivu...

L’ARSP appelle la Gécamines à faciliter la recommandation de plus de 20 entreprises à TFM

Lundi 27 mai, l’Autorité de régulation de la sous-traitance dans le secteur privé (ARSP) a exhorté la GECAMINES à ne pas entraver la recommandation de plus de 20 entreprises à Tenke Fungurume Mining (TFM).