AccueilA la UneLe Burundi ferme...

Le Burundi ferme ses frontières avec le Rwanda suite aux tensions diplomatiques croissantes

Le gouvernement burundais a annoncé la fermeture de ses frontières terrestres avec le Rwanda à partir de ce jeudi, en réponse aux récentes tensions diplomatiques qui ont éclaté entre les deux nations voisines. La décision a été officiellement confirmée par Martin Niteretse, ministre burundais de l’Intérieur, qui a cité le « mauvais voisinage de Paul Kagame », président rwandais, comme raison principale de cette mesure.

Cette action fait suite aux accusations formulées par le président burundais, Evariste Ndayishimiye, à l’encontre de son homologue rwandais, Paul Kagame. Ndayishimiye a publiquement accusé Kagame de soutenir le groupe armé Red Tabara, responsable d’une attaque meurtrière à Gatumba, la veille de Noël, entraînant la perte de 20 vies. Ces allégations ont été portées lors d’une conférence de presse le 29 décembre 2023.

La représentante spéciale du Secrétaire général des Nations unies en RDC, Bintou Keita, a exprimé ses préoccupations quant à l’escalade des tensions entre les deux nations devant le Conseil de sécurité des Nations unies le 11 décembre 2023. Elle a appelé à la retenue pour éviter une escalade, soulignant l’importance de prévenir toute escalade militaire malgré les efforts régionaux et internationaux visant à désamorcer les tensions.

Des sources indiquent que des membres du M23 et leurs partisans ont affirmé que des militaires burundais se battent aux côtés des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) dans l’est du pays. Des incidents, notamment des blocages de convois du contingent burundais de la Force Régionale de la Communauté Est Africaine (EAC) par le M23, ont perturbé le ravitaillement en vivres à Kitshanga et Mweso.

En parallèle à ces tensions, des signes de renforcement des liens entre Kinshasa et Gitega ont émergé. Le ministre burundais de la Défense nationale et des Anciens Combattants, Alain Tribert Mutabazi, et Jean-Pierre Bemba de la RDC ont récemment signé un protocole d’accord en matière de défense, consolidant ainsi les relations bilatérales entre les deux pays, en présence des présidents Evariste Ndayishimiye et Félix Tshisekedi.

La Rédaction

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Nicolas Kazadi de retour à Kinshasa après un séjour en France

Nicolas Kazadi, l’ancien ministre des Finances, est de retour à Kinshasa depuis le 22 juillet, après un séjour en France. Cette visite avait été validée par le parquet général près la Cour de cassation pour des raisons humanitaires, mais son retour est étroitement surveillé dans le contexte des accusations en cours.

Nouveau report dans l’affaire Bukanga Lonzo : prochaine audience en novembre

La saga judiciaire de Bukanga Lonzo connaît un énième rebondissement. Ce lundi, Dieudonné Kamuleta, président de la Cour constitutionnelle, a annoncé le report de l'audience au 11 novembre 2024. Cette décision a été motivée par une demande de renvoi de Christo Stephanus Grobler pour des raisons de santé, ainsi que par des changements prévus dans la composition des membres de la Cour.

Régulation des lieux de culte en RDC : l’Église du Réveil du Congo réagit aux nouvelles directives

L'Église du Réveil du Congo (ERC) a apporté des clarifications importantes concernant les nouvelles mesures réglementaires sur l'implantation des lieux de culte. L'archevêque-président de l'ERC, Ejiba Yamapia Evariste, a souligné que la restriction de ne pas installer une église à moins de 500 mètres d'une autre ne concerne que les nouvelles constructions et non les établissements existants.