Des remerciements depuis la...

Suite à une maladie non divulguée, Salomon Idi Kalonda, éminent conseiller spécial de Moise Katumbi et figure de l'opposition, a manifesté sa reconnaissance envers les personnes qui ont contribué à son évacuation sanitaire vers la Belgique

Attaques de CODECO en...

La province de l'Ituri reste une zone de conflit actif, particulièrement touchée par les activités de la milice CODECO. Dernièrement, une série d'attaques brutales a conduit à la mort d'au moins 16 civils, dont un chef de village, dans le secteur des Banyali Kilo.

Diplomates de l’ONU et...

Le Nord-Kivu, région souvent éclipsée sur la scène internationale, se trouve au cœur d'une mission diplomatique prioritaire cette semaine, avec l'arrivée à Goma d'une importante délégation comprenant des représentants de seize États membres de l'ONU

Affaire Bukanga-Lonzo : Détournement...

Le report du procès concernant le détournement présumé des fonds du parc agro-industriel de Bukanga-Lonzo au 22 juillet 2024, annoncé lors de l'audience du 18 avril par la Cour constitutionnelle...
AccueilA la UneMaisons et écoles...

Maisons et écoles emportées par les eaux à Manono, Tanganyika : Une crise humanitaire imminente

La province de Tanganyika, au cœur de la République Démocratique du Congo, est confrontée à une catastrophe humanitaire alors que des pluies torrentielles ont engendré des inondations dévastatrices, laissant plusieurs familles sans toit dans la région de Manono.

Les ravages des eaux ne se limitent pas seulement aux habitations, mais touchent également les infrastructures éducatives, exacerbant ainsi la détresse des communautés déjà fragilisées.

Selon l’abbé Moïse Kiluba, coordonnateur de la société civile Force Vive à Manono, ces pluies abondantes ont entraîné un effondrement progressif des habitations. « Cette année, nous avons été confrontés à des précipitations exceptionnellement abondantes. Les maisons s’effondrent quotidiennement, exposant les familles à un danger imminent. Les écoles ne sont pas épargnées, forçant de nombreux élèves à poursuivre leur éducation dans des lieux de culte transformés en salles de classe temporaires », a-t-il déclaré.

La situation est d’autant plus critique que la montée des eaux du fleuve Congo menace directement la sécurité des habitants, obligeant de nombreuses familles à fuir leur village pour se réfugier dans des abris de fortune. Les dégâts sont considérables, avec des champs inondés et des cultures détruites, entraînant ainsi une crise alimentaire imminente.

Les autorités locales et les organisations humanitaires tentent de répondre à l’urgence en identifiant les familles les plus vulnérables pour leur fournir une assistance immédiate. Cependant, les défis sont de taille dans une région où les ressources sont limitées et les infrastructures déjà précaires.

La chefferie Kiloba, située en bordure du fleuve Congo, est particulièrement exposée aux risques d’inondation, tout comme le secteur Kamalondo et le centre de Manono. Les villages riverains sont les premiers touchés, mettant en lumière la vulnérabilité croissante des communautés face aux changements climatiques.

Alors que la saison des pluies se poursuit, les habitants de Tanganyika restent sur le qui-vive, redoutant de nouvelles précipitations qui pourraient aggraver une situation déjà critique.

La Rédaction

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Des remerciements depuis la Belgique: Salomon Idi Kalonda reconnaît le soutien durant sa convalescence

Suite à une maladie non divulguée, Salomon Idi Kalonda, éminent conseiller spécial de Moise Katumbi et figure de l'opposition, a manifesté sa reconnaissance envers les personnes qui ont contribué à son évacuation sanitaire vers la Belgique

Attaques de CODECO en Ituri : 16 civils tués et des questions sur l’efficacité de l’état de siège

La province de l'Ituri reste une zone de conflit actif, particulièrement touchée par les activités de la milice CODECO. Dernièrement, une série d'attaques brutales a conduit à la mort d'au moins 16 civils, dont un chef de village, dans le secteur des Banyali Kilo.

Diplomates de l’ONU et de l’UE évaluent les besoins humanitaires à Goma

Le Nord-Kivu, région souvent éclipsée sur la scène internationale, se trouve au cœur d'une mission diplomatique prioritaire cette semaine, avec l'arrivée à Goma d'une importante délégation comprenant des représentants de seize États membres de l'ONU