Des remerciements depuis la...

Suite à une maladie non divulguée, Salomon Idi Kalonda, éminent conseiller spécial de Moise Katumbi et figure de l'opposition, a manifesté sa reconnaissance envers les personnes qui ont contribué à son évacuation sanitaire vers la Belgique

Attaques de CODECO en...

La province de l'Ituri reste une zone de conflit actif, particulièrement touchée par les activités de la milice CODECO. Dernièrement, une série d'attaques brutales a conduit à la mort d'au moins 16 civils, dont un chef de village, dans le secteur des Banyali Kilo.

Diplomates de l’ONU et...

Le Nord-Kivu, région souvent éclipsée sur la scène internationale, se trouve au cœur d'une mission diplomatique prioritaire cette semaine, avec l'arrivée à Goma d'une importante délégation comprenant des représentants de seize États membres de l'ONU

Affaire Bukanga-Lonzo : Détournement...

Le report du procès concernant le détournement présumé des fonds du parc agro-industriel de Bukanga-Lonzo au 22 juillet 2024, annoncé lors de l'audience du 18 avril par la Cour constitutionnelle...
AccueilA la UneRDC : Vague...

RDC : Vague de réactions suite à l’adhésion de Jean-Jacques Mamba à l’Alliance fleuve Congo

Dans le paysage politique de la République Démocratique du Congo, l’annonce de l’adhésion de Jean-Jacques Mamba, ex-député, au mouvement rebelle Alliance fleuve Congo (AFC), dirigé par Corneille Nanga, a suscité une série de réactions parmi les acteurs politiques et la société civile. Cette décision, marquée par un rejet explicite de la légitimité du président Felix Tshisekedi et des institutions en place, ouvre un nouveau chapitre dans les dynamiques de pouvoir au sein du pays.

Le Mouvement de libération du Congo prend ses distances

Le Mouvement de libération du Congo (MLC), sous la bannière duquel Jean-Jacques Mamba a longtemps milité, a été prompt à réagir. Le parti, dirigé par Jean-Pierre Bemba, a clarifié sa position en affirmant que Mamba ne faisait plus partie de ses rangs depuis le 19 janvier. Cette dissociation met en lumière les tensions internes au sein des partis politiques congolais, exacerbées par les récentes évolutions.

Accusations et critiques : le discours de Mamba

Lors de sa conférence de presse, Jean-Jacques Mamba n’a pas mâché ses mots. En invoquant l’article 64 de la constitution, il a directement accusé le président Tshisekedi d’être au cœur des problématiques rencontrées par la RDC. Les griefs énoncés sont graves : un « coup d’état constitutionnel » lors des dernières élections, des accusations de tribalisme, de corruption institutionnalisée, sans oublier la critique de la gestion de la sécurité nationale, jugée défaillante et dangereuse pour l’intégrité du pays.

Réactions en chaîne : entre critique et appel à l’unité

La prise de position de Mamba a également résonné au sein d’autres formations politiques, notamment l’ECIDE de Martin Fayulu. Devos Kitoko Mulenda, figure de ce parti, y voit le résultat de frustrations accumulées suite aux élections. Il appelle le gouvernement Tshisekedi à dépasser l’euphorie du pouvoir pour véritablement œuvrer en faveur de l’unité nationale.

De son côté, l’opposant Constant Mutamba propose une réponse plus radicale avec la création d’un « Bloc des résistants nationalistes« . Ce dernier vise à contrer ce qu’il perçoit comme une tentative de balkanisation du pays, orchestrée notamment par le Rwanda à travers son influence sur la classe politique congolaise.

Vers un avenir incertain

Cette série de réactions met en exergue les profondes divisions au sein de la classe politique congolaise et soulève des questions quant à l’avenir de la stabilité et de l’unité du pays. L’adhésion de Jean-Jacques Mamba à l’AFC n’est pas seulement le symbole d’une dissidence politique ; elle reflète également les défis auxquels est confrontée la RDC dans sa quête de démocratie et de souveraineté.

La situation en RDC reste donc sous haute surveillance, tant par les acteurs nationaux qu’internationaux, dans l’attente des prochains développements.

Signé par La Rédaction

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Des remerciements depuis la Belgique: Salomon Idi Kalonda reconnaît le soutien durant sa convalescence

Suite à une maladie non divulguée, Salomon Idi Kalonda, éminent conseiller spécial de Moise Katumbi et figure de l'opposition, a manifesté sa reconnaissance envers les personnes qui ont contribué à son évacuation sanitaire vers la Belgique

Attaques de CODECO en Ituri : 16 civils tués et des questions sur l’efficacité de l’état de siège

La province de l'Ituri reste une zone de conflit actif, particulièrement touchée par les activités de la milice CODECO. Dernièrement, une série d'attaques brutales a conduit à la mort d'au moins 16 civils, dont un chef de village, dans le secteur des Banyali Kilo.

Diplomates de l’ONU et de l’UE évaluent les besoins humanitaires à Goma

Le Nord-Kivu, région souvent éclipsée sur la scène internationale, se trouve au cœur d'une mission diplomatique prioritaire cette semaine, avec l'arrivée à Goma d'une importante délégation comprenant des représentants de seize États membres de l'ONU