AccueilA la UneKinshasa : Nouveau...

Kinshasa : Nouveau revers pour Stanis Bujakera, la justice refuse sa libération

Dans la capitale congolaise, la quête de liberté du journaliste Stanis Bujakera trouve une nouvelle fois un écho défavorable devant la justice. Le mardi 27 février, le tribunal de grande instance de Kinshasa-Gombe a statué sur le sort de l’homme de presse, refusant sa demande de mise en liberté provisoire. Bujakera, qui occupe les fonctions de directeur de publication adjoint pour Actualite.cd et correspond pour Jeune Afrique, reste ainsi en détention préventive, une situation qui perdure depuis le 8 septembre dernier.

Les défenseurs de Bujakera, plongés dans une bataille juridique pour sa libération, ont exprimé leur désarroi face à cette décision. Selon eux, le journaliste, qui attend son jugement, a toujours revendiqué son innocence face aux accusations portées contre lui. Il est reproché à Bujakera d’avoir diffusé de fausses informations et d’avoir falsifié le sceau de l’Agence nationale des renseignements (ANR), dans le cadre des investigations sur l’assassinat de Chérubin Okende, ex-ministre des Transports et voix du parti Ensemble pour la République.

Cette affaire soulève des questions importantes sur la liberté de presse en République Démocratique du Congo, dans un contexte où les journalistes sont régulièrement confrontés à des défis dans l’exercice de leur profession. La répétition des refus de mise en liberté provisoire pour Bujakera sans justification apparente interpelle sur les pratiques judiciaires et le respect des droits fondamentaux des citoyens, en particulier ceux qui sont chargés d’informer le public.

La détention prolongée de Stanis Bujakera met en lumière les risques et les obstacles que rencontrent les journalistes dans leur quête de vérité et de transparence. Alors que le débat sur la liberté de presse continue de faire rage, cette affaire reste un symbole des tensions entre les autorités et les médias dans le pays.

La rédaction de cet article s’efforce de présenter les faits de manière équilibrée, sans tomber dans le piège du sensationnalisme, tout en soulignant l’importance cruciale de la liberté d’expression et du droit à un procès équitable. La situation de Stanis Bujakera rappelle à tous les acteurs concernés la nécessité de protéger les droits des journalistes, essentiels au fonctionnement d’une société démocratique.

Signé par La Rédaction

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Jacquemain Shabani entame mission sécuritaire à Goma sous haute tension

Le vice-Premier ministre et ministre de l’Intérieur, Jacquemain Shabani, a entamé ce samedi 13 juillet une mission délicate au Nord-Kivu, débutant par la ville de Goma.

RDC : L’UDPS en ébullition, Augustin Kabuya conserve le soutien de la Présidence

L'Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) est actuellement au cœur d'une tempête politique. Plusieurs membres influents et militants du parti au pouvoir réclament le départ d'Augustin Kabuya, qu'ils accusent de gestion autoritaire et de favoritisme.

Congrès de l’ONEC : Michel Victor Lessay présente le rôle de l’APLC et son bilan face aux défis de la transparence financière en RDC

Lors du Congrès de l'ONEC, Michel Victor Lessay, Coordonnateur a.i. de l'Agence de Prévention et de Lutte contre la Corruption (APLC), a souligné les efforts soutenus de la République Démocratique du Congo dans la lutte contre la corruption, la fraude et le détournement de fonds publics. Il a mis en avant les stratégies de l'APLC ainsi que ses progrès et ambitions futures...