Des remerciements depuis la...

Suite à une maladie non divulguée, Salomon Idi Kalonda, éminent conseiller spécial de Moise Katumbi et figure de l'opposition, a manifesté sa reconnaissance envers les personnes qui ont contribué à son évacuation sanitaire vers la Belgique

Attaques de CODECO en...

La province de l'Ituri reste une zone de conflit actif, particulièrement touchée par les activités de la milice CODECO. Dernièrement, une série d'attaques brutales a conduit à la mort d'au moins 16 civils, dont un chef de village, dans le secteur des Banyali Kilo.

Diplomates de l’ONU et...

Le Nord-Kivu, région souvent éclipsée sur la scène internationale, se trouve au cœur d'une mission diplomatique prioritaire cette semaine, avec l'arrivée à Goma d'une importante délégation comprenant des représentants de seize États membres de l'ONU

Affaire Bukanga-Lonzo : Détournement...

Le report du procès concernant le détournement présumé des fonds du parc agro-industriel de Bukanga-Lonzo au 22 juillet 2024, annoncé lors de l'audience du 18 avril par la Cour constitutionnelle...
AccueilA la UneNouvelle vague de...

Nouvelle vague de violence au Nord-Kivu : L’escalade du conflit avec le M23 fait des victimes civiles

Dans une récente montée de tension au Nord-Kivu, la région de Masisi a été le théâtre d’une tragédie humaine ce vendredi 1er mars 2024, suite à des bombardements attribués aux rebelles du M23/RDF. Ces attaques ont semé la terreur parmi la population, entraînant la mort de trois personnes et laissant plusieurs autres blessées.

Selon des témoignages recueillis sur place, les bombes, lancées depuis les positions tenues par les insurgés, ont frappé en plein jour le secteur de Mubambiro, provoquant une onde de choc parmi les habitants. « Les bombes, émanant des hauteurs environnantes, ont atterri au cœur de notre communauté, fauchant des vies et endommageant des biens, » rapporte Enock Miteo, un résident local, soulignant l’ampleur des dégâts humains et matériels.

La peur engendrée par ces explosions a poussé de nombreuses familles à fuir vers la ville de Goma, en quête de sécurité. La situation est d’autant plus alarmante que les débris des bombes ont également endommagé des équipements militaires appartenant aux forces de la SADC présentes dans la région, aggravant ainsi la tension dans la zone.

Cette série d’attaques n’est que le dernier épisode en date d’un conflit qui perdure, marqué également par des incidents similaires dans le territoire voisin de Rutshuru. Là, une grenade a ôté la vie à deux personnes après avoir été accidentellement manipulée par des civils, illustrant la dangerosité constante qui pèse sur les populations civiles de ces régions troublées.

Ces événements tragiques mettent en lumière la volatilité de la situation sécuritaire dans l’est de la République Démocratique du Congo, où les affrontements entre groupes armés et forces gouvernementales continuent de mettre en péril la vie des civils. Malgré les efforts de pacification, la route vers la stabilité semble encore longue et semée d’embûches.

La communauté internationale, tout comme les acteurs locaux, sont appelés à redoubler d’efforts pour mettre fin à cette spirale de violence et trouver une solution durable à ce conflit qui dure depuis des décennies. La protection des civils doit rester une priorité absolue dans toutes les initiatives de paix à venir.

Signé par La Rédaction

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Des remerciements depuis la Belgique: Salomon Idi Kalonda reconnaît le soutien durant sa convalescence

Suite à une maladie non divulguée, Salomon Idi Kalonda, éminent conseiller spécial de Moise Katumbi et figure de l'opposition, a manifesté sa reconnaissance envers les personnes qui ont contribué à son évacuation sanitaire vers la Belgique

Attaques de CODECO en Ituri : 16 civils tués et des questions sur l’efficacité de l’état de siège

La province de l'Ituri reste une zone de conflit actif, particulièrement touchée par les activités de la milice CODECO. Dernièrement, une série d'attaques brutales a conduit à la mort d'au moins 16 civils, dont un chef de village, dans le secteur des Banyali Kilo.

Diplomates de l’ONU et de l’UE évaluent les besoins humanitaires à Goma

Le Nord-Kivu, région souvent éclipsée sur la scène internationale, se trouve au cœur d'une mission diplomatique prioritaire cette semaine, avec l'arrivée à Goma d'une importante délégation comprenant des représentants de seize États membres de l'ONU