AccueilA la UneMaikengo en deuil...

Maikengo en deuil : Bilan provisoire de 25 morts après une attaque des ADF

Au cœur du territoire de Lubero, à Maikengo, la quiétude a été brutalement interrompue par une attaque meurtrière imputée aux ADF. Le bilan provisoire fait état d’au moins vingt-cinq civils tués, tandis que plusieurs habitations ont été la proie des flammes, semant la terreur parmi la population locale.

Face à cette tragédie, les habitants de Maikengo se voient contraints de fuir vers des lieux jugés plus sûrs. Le colonel Alain Kiwewa, administrateur du territoire de Lubero, a confirmé ces événements et a annoncé le renforcement des forces armées dans la zone :

« Une attaque terroriste des ADF a eu lieu dans le village de Maikengo, causant la mort d’au moins vingt-cinq civils. Des habitations ont été incendiées, et plusieurs civils ont été blessés. Nos forces armées sont déjà sur place depuis hier soir pour assurer la sécurité du village, de ses environs, ainsi que de la population et de ses biens« .

Il a également appelé la population au calme et à la confiance envers les forces armées et les autorités.

« Des déplacements de population ont été observés, et à l’heure actuelle, les habitants se réfugient à Mangurejipa, chef-lieu du secteur de Bapere, ainsi que dans ses environs, notamment à Ndjiapanda et dans certains villages. Nous avons appris qu’ils se dirigent déjà vers Butembo« , a ajouté l’administrateur du territoire de Lubero.

Cette attaque marque la deuxième incursion des ADF dans le territoire de Lubero, après celle de mars 2023, qui avait déjà fait au moins 14 victimes civiles dans le village de Nguni.

Au-delà de cette tragédie à Lubero, les ADF ont également ensanglanté la région de Beni, faisant au moins 79 victimes civiles en deux semaines, selon la société civile. Un communiqué ultérieur du gouvernement a annoncé un bilan de 41 victimes, accompagné de lancement d’opérations de traque contre ces rebelles.

Face à cette recrudescence de violences, la société civile de Beni recommande un renforcement des effectifs des Forces armées de la RDC pour mettre un terme à ces massacres récurrents.

Le général Bruno Mandevu, commandant du secteur opérationnel Sokola 1 Grand-Nord des FARDC, a récemment visité les villages Masala, Mununze, Kabweki et Masau, tous victimes d’attaques récentes attribuées aux rebelles ADF. Il a tenu à rassurer les habitants de ces localités quant aux efforts déployés par les FARDC pour lutter contre les ADF et restaurer la paix dans la région.

Cette nouvelle attaque des ADF semble indiquer un déplacement de ces groupes vers une nouvelle zone, laissant derrière eux un sillage de violence et de deuil.

Signature de la Rédaction

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Jacquemain Shabani entame mission sécuritaire à Goma sous haute tension

Le vice-Premier ministre et ministre de l’Intérieur, Jacquemain Shabani, a entamé ce samedi 13 juillet une mission délicate au Nord-Kivu, débutant par la ville de Goma.

RDC : L’UDPS en ébullition, Augustin Kabuya conserve le soutien de la Présidence

L'Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) est actuellement au cœur d'une tempête politique. Plusieurs membres influents et militants du parti au pouvoir réclament le départ d'Augustin Kabuya, qu'ils accusent de gestion autoritaire et de favoritisme.

Congrès de l’ONEC : Michel Victor Lessay présente le rôle de l’APLC et son bilan face aux défis de la transparence financière en RDC

Lors du Congrès de l'ONEC, Michel Victor Lessay, Coordonnateur a.i. de l'Agence de Prévention et de Lutte contre la Corruption (APLC), a souligné les efforts soutenus de la République Démocratique du Congo dans la lutte contre la corruption, la fraude et le détournement de fonds publics. Il a mis en avant les stratégies de l'APLC ainsi que ses progrès et ambitions futures...