377 agents des régies financières et 20 secrétaires généraux admis à la retraite

Le Conseil des ministres a décidé de la mise à la retraite urgente pour raison humanitaire des fonctionnaires centenaires et nonagénaires encore en activité.

Selon le compte-rendu fait par le porte-parole du gouvernement, la mesure relative à la mise à la retraite de tous les fonctionnaires qui ont dépassé l’âge requis entrera en exécution l’an prochain.

« …concernant la retraite, le vice-Premier ministre, ministre de la Fonction publique a sollicité du Conseil des ministres, qu’en attendant le plan de mise à la retraite progressive défini pour 2022, les agents ayant très largement dépassé l’âge de la retraite, précisément tous les centenaires et certains nonagénaires, soient immédiatement admis à la retraite notamment pour des raisons d’ordre humanitaire. 377 agents des régies financières et 20 secrétaires généraux sont également concernés. Après débat et délibération, le Conseil a adopté ce dossier tout en félicitant le vice-Premier ministre, ministre de la Fonction publique pour la qualité du travail présenté », a souligné Patrick Muyaya.

A LIRE  Ministère du Numérique : Kolongele va-t-il relever le Défi ?

Dans un autre registre « le vice-Premier ministre, ministre de la Fonction publique, modernisation de l’administration et Innovation du service public a dressé, à l’attention du Conseil des ministres, un rapport à mi-parcours du processus d’assainissement et de maîtrise des effectifs des agents de carrière des services publics de l’Etat, en cours d’exécution au sein de son ministère. Il a informé le Conseil du lancement du processus de prise des mesures conservatoires consistant au blocage de la rémunération des agents dont les dossiers sont jugés soit litigieux ou frauduleux. Ils disposeront d’un délai de 3 mois pour introduire des recours éventuels et à l’expiration duquel ils seront radiés du fichier de l’administration publique ».

Par ailleurs, a renseigné le ministre de Communication et médias, « le Conseil a également pris acte de l’organisation dans les touts prochains jours de la grande commission paritaire gouvernement-intersyndicale nationale de l’administration publique (INAP), avec pour mission de procéder à l’évaluation des engagements passés du gouvernement notamment sur la politique salariale ».

A LIRE  Présidentielle en RDC : Adam Bombole soutient la candidature de Félix Tshisekedi en 2023

Charles masudi
Ouragan FM

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.