« À quoi a servi l’adhésion de la RDC à l’EAC si le Rwanda continue à occuper le Nord Kivu à travers le M23? », s’interroge Noël Tshiani

Des combats ont repris dans la province du Nord-Kivu depuis plusieurs semaines entre les FARDC et le M23. Mercredi 25 mai, les rebelles ont lancé les attaques simultanées contre des positions des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) à Kibumba, territoire de Nyiragongo et autour de Tchanzu, Runyoni et Kanombe, territoire de Rutshuru.

L’armée ne sait pas encore contre qui elle s’affronte. Dans un communiqué, elle annonce avoir récupéré « des effets militaires non utilisés ni par les FARDC, ni par les M23 ». Le général Constant Ndimba,  gouverneur militaire de la province du Nord-Kivu « a saisi le mécanisme conjoint de vérification élargi de la conférence internationale pour la région des Grands Lacs pour les investigations sur l’origine de ses graves incidents ».

Via son compte Twitter, Noël Tshiani, candidat malheureux à la présidentielle de 2018, s’interroge « très franchement à quoi a servi l’adhésion de la RDC à la Communauté des États d’Afrique de l’Est si le Rwanda continue à occuper le Nord Kivu à travers le M23? ». Pour lui, « cette adhésion aide le Rwanda à réaliser ses objectifs d’occupation de la RDC légalement ».

A LIRE  52 civils massacrés en Ituri : « L’état de siège n’a plus sa raison d’être » en RDC

À la plénière du Conseil exécutif de l’UA, le Ministre congolais des affaires étrangères, Christophe Lutundula, a condamné publiquement et « sans hésitation » le soutien du Rwanda dans les attaques du M23 contre l’armée congolaise.

Jeancy Nsingi

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.