Après le départ de Jean-Marie Kalumba, à qui le prochain tour ?

Jean-Marie Kalumba n’est plus ministre de l’Économie. En effet, le mercredi 30 mars 2022, ce dernier a été déchu de ses fonctions  par les députés nationaux, à l’issue du vote de la motion de défiance initiée contre lui pour plusieurs griefs. Il lui est notamment reproché d’avoir  importé des poissons chinchards de la Namibie, en lieu et place de l’acquisition de bateaux de pêche et l’appui aux pêcheurs locaux …

Après avoir salué le départ du ministre de l’Economie du gouvernement , une question  taraude les esprits des observateurs : quand est ce que les ministres incompétents voire improductifs,
vont-ils donc être éjectés du gouvernement ?

Pour eux, accuser, le gouvernement héberge en son sein, plusieurs ministres incompétents voire improductifs, dont la plupart ne maîtrisent même pas les réalités de leurs différents secteurs, en l’occurrence le ministre des Hydrocarbures, qui ne connaît pas le nombre des stations-services disséminées à travers le territoire national.

On peut également citer le cas de Mme le ministre délégué près le ministre des Affaires sociales, Actions Humanitaires et Solidarité Nationale chargé des personnes vivant avec Handicap et autres personnes vulnérables, qui n’a réalisé aucune action positive en faveur de ses pairs PVH, lesquelles continuent à sillonner les rues de la capitale à la recherche de la survie. Même au niveau de leur logement et emploi, aucun centre des handicapés n’a été réhabilité, ni construit moins encore visité par elle.  

A LIRE  Augustin Kabuya : « Au stade actuel, chaque parti est autonome et est en droit d’affûter ses armes pour 2023 »

Il y a aussi les cas des ministres qui ont triplé des mandats politiques depuis l’époque de Joseph Kabila, mais dont les services sous leur tutelle n’ont jamais connu de transformation. Au contraire, ils ne font que créer des structures budgétivores pour placer les leur, abandonnant les services existants qui cherchent à être réhabilitées, modernisés ou relancés sous leur mandat.  

Dans le lot des inactifs, se trouvent également les ministres du Tourisme, de la Jeunesse… dont les secteurs brillent par une inactivité totale. Et la liste n’est pas exhaustive. A cette allure, si l’Assemblée nationale se décidait aujourd’hui de traiter les cas de tous les ministres incompétents en fonction en RDC, n’y a-t-il pas lieu de se demander : après le départ de Jean-Marie Kalumba, à qui le prochain tour ?

José Wak
congo-press.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.