Arrestation d’Atou Matubuana: « Cette humiliation est pour tous les Ne Kongo. Nous ne pouvons aucunement l’accepter « , (Jean Claude Mvuemba)

C’est en ces termes que le président de l’Assemblée provinciale du Kongo central, Jean-Claude Mvuemba, a condamné l’arrestation  » brutale » de l’ancien gouverneur de la province du Kongo central, Atou Matubuana, ce samedi 18 décembre à Kinshasa. Pour le président de l’organe délibérant du Kongo central, cet acte humilie toute une province. A cet effet, il a appelé à l’arrestation de tous les agents de police qui ont procédé à l’interpellation d’Atou Matubuana.

« C’est un présumé innocent et il a droit au respect de sa vie. On ne peut pas conduire un ex représentant du Chef de l’État à pieds… », a déclaré Jean-Claude Mvuemba.

D’autres acteurs politiques ont aussi condamné l’arrestation musclée de l’ex gouverneur de la province du Kongo central.

« Sidéré et abasourdi par les images de l’interpellation de l’ancien gouverneur du Kongo Central. Une telle violence n’a pas sa place dans un État de droit. La justice n’est pas faite pour humilier ou rabaisser. J’en appelle à la responsabilité de l’autorité judiciaire », a réagi le député national Raphael Kibuka.

A LIRE  Les principales causes de la chute de popularité de Tshisekedi (Trésor Kibangula)

Atou Matubuana a été arrêté dans sa résidence à Kinshasa sur ordre du procureur général de la République près la Cour de cassation. Son arrestation fait suite à un rapport de l’Inspection générale des finances(IGF) qui l’accuse de détournement.

Dans son rapport, l’IGF accuse notamment Atou Matubuana d’avoir, à travers ses collaborateurs dont son directeur de cabinet, son secrétaire particulier, et son assistant, détourné 11.356.296.500,00 soit 5 678 148 USD.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.