Attaque à Kasindi : Les casques bleus impliqués ne feront plus partie du contingent de la MONUSCO (Gouvernement)

Dans un communiqué signé par son porte-parole, le gouvernement condamne fermement l’incident qui s’est produit au poste frontalier de Kasindi

Des casques bleus de la MONUSCO à la base de cet incident sont aux arrêts et ne feront plus partie du contingent, note le communiqué.

« Le gouvernement conjointement avec la MONUSCO, a initié une enquête pour établir les responsabilités, connaître les motivations d’un tel forfait et obtenir des sanctions sévères à l’encontre des casques bleus à la base de ce drame qui sont ,du reste, déjà aux arrêts. Il souligne que les casques bleus concernés ne pourront plus faire partie du contingent de la MONUSCO, en attendant le plan d’aboutissement de retrait de cette force onusienne en RDC », dit le communiqué.

Le gouvernement appelle au calme la population en général et celle de kasindi en particulier et de toute la province du Nord-kivu.

Dans une vidéo devenue virale sur la toile ce jour, l’on voit des casques bleus ouvrir le feu au poste frontalier de Kasindi à Beni, au Nord-Kivu, causant ainsi plusieurs morts.

A LIRE  Beni : 9 personnes tuées et 6 autres kidnappées par des présumés combattants ADF

Rachel Kitsita
Actu 30 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.