Attaques contre le Cardinal Ambongo : à bout de souffle, Augustin Kabuya décrète finalement un cessez-le-feu !

Augustin Kabuya balaie d’un revers de la main les accusations portées contre lui après l’attaque survenue dimanche 01 août à la résidence du cardinal Fridolin Ambongo.  Le SG de l’UDPS a finalement décrété un cessez-le-feu. Un rétropédalage après le mécontentement du Chef de l’état! 

« Si c’est pour nos interventions, nos divergences de vue, nous décrétons un cessez-le-feu pour voir comment les choses se passent. Nous voulons aller aux élections en 2023 », Augustin Kabuya devant militants UDPS ce mardi 3 août.

Et de s’interroger : « Depuis quand l’UDPS peut envoyer 16 personnes pour aller protester chez le cardinal Fridolin Ambongo ?. Si l’UDPS allait protester, on n’allait le faire au siège de la CENCO ».

La flambée de violences contre les prélats catholiques faisait notamment suite à la position des évêques au sujet de la candidature de Denis Kadima à la présidence de la CENI. Soutenu pourtant par six confessions religieuses, Mr Kadima est très mal vu par les églises catholique et protestante.  

A LIRE  « Il n’y a aucun problème que Katumbi et Fayulu retournent au bercail pour servir Kabila » (Kabuya)

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.