Beni : un Congolais condamné à mort pour recrutement d’enfants pour les ADF

Le tribunal militaire de garnison de Beni a condamné à la peine de mort, vendredi 4 mars, Jonathan Kasereka Malamu, un civil congolais reconnu coupable de recrutement d’enfants pour le compte des ADF dans la région de Beni. La sentence a été prononcée à l’issue d’une audience publique organisée à l’esplanade de la mairie de Beni.

Le condamné est Jonathan Kasereka Malamu, la quarantaine et de nationalité congolaise. Il a été reconnu coupable de deux infractions : recrutement et enlèvement d’enfants pour le compte des ADF et participation au mouvement insurrectionnel de cette rébellion ougandaise.

Kasereka Malamu a été arrêté le 3 mars 2021 au quartier Mambangu en ville de Beni, alors qu’il tentait d’enlever par ruse un garçon de dix ans. Lors des auditions, il a avoué avoir aussi enrôlé trois autres enfants de moins de dix-huit ans en juillet 2020 à Eringeti pour le compte des ADF.
Ces enfants, qui avaient été transférés dans les campements des ADF, ne sont plus revenus chez eux jusqu’à ce jour.

A LIRE  Le président F. Tshisekedi est attendu à Jérusalem pour une visite d'État

C’est la première fois qu’une personne impliquée directement dans le recrutement d’enfants pour le compte des ADF est condamne par la justice militaire.

Depuis deux ans, plusieurs cas d’enlèvement et de recrutement forcé d’enfants par les groupes armes sont rapportés dans la région de Beni. La MONUSCO et ses partenaires ont pu sortir 567 enfants de groupes armés en 2021 qu’ils ont pu réinsérer dans la société.


Radio Okapi

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.