Bukavu: plus d’interdiction de circulation des véhicules sur l’itinéraire du couple royal belge

Sur instruction du Gouverneur du Sud-Kivu, le Maire de Bukavu vient d’annuler ce samedi 11 juin 2022 sa décision interdisant la circulation des véhicules et autres engins sur le tronçon Kavumu-Bukavu-Panzi ce dimanche 12 juin, à l’occasion de la visite du Roi Philippe de Belgique. Dans un communiqué rendu public, Meschack Bilubi indique que la circulation sera « normale » sur toutes les routes.

Sa décision était déjà contestée. Que ce soit des forces vives ou des habitants de Bukavu, nombreux disaient ne pas comprendre comment l’arrivée d’une autorité peut causer la suspension de toute circulation des véhicules et motos sur ce tronçon routier de près de 40 kilomètres.

3 jours après son annonce devant la presse, le Maire Bilubi se rétracte. L’autorité urbaine dit tenir compte de la nécessité de « faciliter la participation de la population » aux cultes de dimanche.

Toutefois, insiste-t-il, il faudra observer et respecter les consignes de la Police Nationale Congolaise, pour « faciliter le passage du couple royal belge et toute sa délégation », sur son itinéraire allant de l’aéroport de Kavumu-Kazingo-Bwindi-Place de l’Indépendance-Feu Rouge-Rondpoint ISP-Major Vangu-Hôpital de Panzi, à l’aller tout comme au retour.

A LIRE  Après Kamerhe, Bruno Tshibala sera-t-il dans le collimateur de la justice ?

« Le reste des routes ne sont pas concernées. Nous réitérons l’appel à la population de réserver un accueil chaleureux à notre hôte de marque », écrit le Maire, dans ce communiqué consulté par Laprunellerdc.info.

Signalons que plusieurs mesures contestées avaient été prises par le Maire de Bukavu, en marge de cette visite du couple royal de Belgique. En plus de l’interdiction de la circulation sur l’itinéraire qui sera suivi par le convoi présidentiel, il avait décidé qu’à partir de mercredi 8 juin, toutes les maisons logeant l’artère principale doivent être chaulées ou repeintes. Une commission a d’ailleurs été instituée pour passer au scellage de ces maisons qui n’ont pas respecté le mot d’ordre.

Les autorités se sont par ailleurs activées dans le remblayage des tronçons routiers délabrées, l’évacuation de tous les véhicules et épaves longtemps stationnés sur l’artère principale, ainsi que l’interdiction des marchés pirates sur la voie publique.

Dès l’annonce de ces décisions, plusieurs habitants, notamment sur les réseaux sociaux, ont dénoncé des mesures « liberticides », faisant montre d’une certaine « colonisation » sous une autre forme.

A LIRE  RDC: le Coordonnateur de l'APLC enfin relaxé !

Museza Cikuru (Correspondant au Sud-Kivu)
congo-press.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.