Bunia: le surpeuplement de la prison centrale expose les détenus à plusieurs maladies (Docteur Wathum)

La prison centrale de Bunia est submergée à ce jour. Construite pour 250 personnes, elle compte actuellement plus de 2.000 détenus dont environ 415 seulement ont déjà été condmanés.

Ce surpeuplement expose les détenus à plusieurs maladies dont les pathologies respiratoires.

Une révélation faite à Bunia Actualité par le médecin directeur du centre hospitalier de cette maison carcérale.

« En ce jour, nous avons beaucoup plus des cas de maladies respiratoires, des infections respiratoires aiguës qui sont beaucoup plus nombreuses. C’est facile à justifier de part leur nombre important. Pour une prison construite pour une capacité de 500 détenus mais quand nous avons déjà plus de 2.100, c’est tout à fait normal que ces genre de maladies arrivent », a expliqué le Docteur Jean Robert Wathum Ucircan.

Outre les maladies respiratoires, le Docteur Wathum évoque aussi les cas récurrents de la fièvre typhoïde, la gladie diarrhéique, la gale et autres maladies de la peau.

A LIRE  Kinshasa : Gentiny Ngobila appelle les responsables des services de sécurité à ne pas exécuter l'ordre de Gilbert Kankonde

Soulignons qu’il y a peu, ce professionnel de santé évoquait aussi des cas de la malnutrition, les ruptures intempestives des stock des médicaments, la pénurie en eau potable et autres difficultés auxquelles est confronté sa structure sanitaire.

Verite Johnson
Mediacongo

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.