Bunia secouée par l’horreur : L’enfant Chance Dragima perd la vue dans un rituel religieux

Sous l’accusation de sorcellerie, un enfant tragiquement privé de sa vue à la suite de séances de prière de délivrance, menées au sein d’une église de Bunia, suscite l’indignation et l’incompréhension dans cette communauté. Le destin tragique de Chance Dragima, un élève de l’EP Mugwanga, a basculé la semaine dernière lorsque ses yeux ont été cruellement perforés par un liquide dont la composition reste à élucider.

Les auteurs de cet acte choquant ne sont autres que la propre tante de la victime, qui avait été convaincue que l’enfant était responsable de prétendus actes de sorcellerie, et le pasteur de l’église où ces séances de prière de délivrance avaient lieu. À ce jour, ils sont détenus à la prison centrale de Bunia, en attendant que la justice fasse la lumière sur cette affaire des plus troublantes.

L’histoire de Chance Dragima est un rappel glaçant des conséquences que peuvent avoir les croyances superstitieuses et les pratiques de délivrance non réglementées. Le jeune garçon, en quête d’un refuge spirituel, s’est retrouvé pris dans un tourbillon de folie collective qui a mené à cette tragédie.

Les autorités locales ont ouvert une enquête approfondie pour déterminer les circonstances exactes de cet acte de violence, et les résultats préliminaires suggèrent que la tante de la victime et le pasteur de l’église ont agi de manière totalement irrationnelle, sous l’emprise de croyances ancestrales et de superstitions.

La communauté locale est sous le choc, confrontée à un dilemme moral complexe, alors que l’histoire de Chance Dragima soulève des questions cruciales sur la nécessité de réglementer les pratiques religieuses et de veiller à ce que la foi ne soit pas utilisée comme prétexte pour infliger de terribles souffrances à autrui.

Le sort tragique de cet enfant est un rappel poignant de la nécessité d’une vigilance constante et de la mise en place de mécanismes de régulation pour protéger les plus vulnérables au sein de notre société. Alors que la justice suit son cours, Bunia et ses habitants se trouvent face à une réflexion majeure sur les conséquences de la superstition et du fanatisme religieux, espérant que cette tragédie conduira à des changements significatifs dans la manière dont la foi est pratiquée et enseignée dans leur communauté.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Populaire

A Lire aussi

La loi Tshiani : À l’Assemblée Nationale, une réforme de la nationalité congolaise se profile

Au sein de l'hémicycle de l'Assemblée Nationale de la...

La détermination inébranlable de Ngwenda : Les forces locales repoussent les rebelles du M23

République Démocratique du Congo : Les forces d'autodéfense repoussent...

Homer Bulakali : Député de l’UNC, dévoile ses inquiétudes concernant le bilan de Tshisekedi

République Démocratique du Congo : Un Parlementaire de l'UNC,...

Enfants-soldats : Les États-Unis Réduisent Leur Collaboration Militaire Avec le Rwanda

Les États-Unis ont récemment pris une décision sans précédent...