Conflit RDC-Rwanda: accusé de collaborer avec les Fdlr, Kinshasa rejette les accusations de Kigali

« C’est un faux prétexte », a rétorqué Kinshasa par l’entremise du porte-parole du gouvernement, Patrick Muyaya, aux accusations de Kigali selon lesquelles, la RDC collabore avec les rebelles rwandais des Fdlr. Il l’a dit ce jeudi 07 juillet au cours d’un briefing presse animé conjointement avec son homologue des Affaires étrangères, Christophe Lutundula pour qui, les accusations du Rwanda souffrent des preuves.

« Le Rwanda, comme vous le savez, invoque toujours la prétendue collaboration avec les Fdlr. Nous y répondons qu’il raconte des histoires. Dites-nous aujourd’hui un seul leader des Fdlr présent en RDC. Ce sont plutôt les Congolais qui ont subi les Fdlr (…). Quoi qu’il en soit, donnez-nous des preuves. Pour nous, les Fdlr, ce n’est pas congolais », a ajouté le vice-premier ministre et ministre des Affaires étrangères.

Depuis la résurgence du mouvement rebelle M23, les relations entre Kinshasa et Kigali se sont détériorées. Les deux pays s’accusent mutuellement. En mars de cette année, Kinshasa a accusé le gouvernement rwandais d’envoyer des forces spéciales sur le territoire congolais en soutien aux rebelles du M23.

A LIRE  John Numbi préparait-il un coup de force contre Tshisekedi ?

De son côté, le Rwanda nie soutenir les rebelles et accuse plutôt l’armée congolaise de tirer sur son territoire et de combattre aux côtés des FDLR, un groupe armé dirigé par des Hutus qui ont fui le Rwanda, après avoir, selon Kigali, participé au génocide de 1994.

Lors du mini-sommet tripartite de Luanda tenu mercredi dernier, sur la crise entre la RDC et le Rwanda, une commission ad hoc a été mise en place pour vérifier les accusations des uns et des autres.

Djodjo Vondi
congo-press.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.